Accueil Cybersécurité Le Parlement norvégien cible d’une attaque informatique

Le Parlement norvégien cible d’une attaque informatique

(AFP) – Le Parlement norvégien a annoncé mardi avoir été la cible d’une « vaste » attaque informatique, qui a permis à ses auteurs de s’introduire dans le courrier informatique de certains députés. On ignore à ce stade l’origine de l’attaque.

« Le Parlement a ces derniers temps fait l’objet d’une vaste attaque informatique« , a indiqué l’institution dans un communiqué. « Des effractions dans les comptes mail d’un petit nombre de députés et d’employés ont été enregistrées. Nos analyses montrent que des quantités
variables de données ont été téléchargées« , a-t-elle ajouté.
Le site du Storting, Parlement monocaméral du pays nordique, fonctionnait normalement mardi. Selon la directrice de l’administration du Parlement, l’institution a détecté des « anomalies il y a un peu plus d’une semaine » et a pris des mesures qui « ont eu de l’effet ». « Nous ne savons pas qui est derrière ça« , a déclaré Marianne Andreassen lors d’une conférence de presse. Une plainte a été déposée auprès de la police.

Un rapport services norvégiens de renseignement intérieur met en garde

Dans leur rapport annuel d’évaluation des menaces publié début février, les services norvégiens de renseignement intérieur (PST) mettaient en garde contre « les opérations de réseau informatique » qui constituent, selon eux, « une menace persistante et à long terme pour la Norvège« . « En faisant abstraction des frontières et sans préavis particulier, un acteur menaçant peut causer de graves dommages aux entreprises et aux infrastructures norvégiennes« , ajoutaient-ils. Des informations sensibles peuvent être « dérobées ou manipulées » et des infrastructures essentielles « perturbées ou détruites« , précisaient-ils.

En 2018, la Norvège avait arrêté un Russe soupçonné d’avoir collecté des informations sur le réseau de données du Parlement, mais l’avait relâché moins d’un mois plus tard faute de preuves.
Géographiquement aux antipodes de la Norvège, la Bourse néo-zélandaise a elle aussi été l’objet de cyberattaques, en provenance de l’étranger, ces derniers jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here