Accueil Cybersécurité Cyberterrorisme : plusieurs sites gouvernementaux américains de l’Ohio « défacés »

Cyberterrorisme : plusieurs sites gouvernementaux américains de l’Ohio « défacés »

Plusieurs sites internet gouvernementaux des Etats américains de l’Ohio et du Maryland ont dû être fermés dimanche 25 juin en raison d’un piratage ayant entraîné l’affichage de messages en faveur du groupe Etat islamique.

Le site du gouverneur de l’Ohio, John Kasich, figure parmi les sites
affectés. Un message promettant de se venger du président américain Donald Trump a été posté sur ces sites internet par un groupe s’appelant Team System DZ. « Trump, vous serez tenu pour responsable, vous et votre peuple, pour chaque goutte de sang versée dans les pays musulmans« , disait le message, avant d’ajouter « J’aime l’Etat islamique« . Ces slogans, écrits en lettres dorées sur fond noir, affichaient également la profession de foi musulmane en lettres blanches en arabe.
Celui posté sur le site du gouverneur Kasich diffusait aussi un appel à la
prière. Un site du comté de Howard, dans le Maryland, situé à plusieurs kilomètres de Washington DC, a aussi été touché.
Certains sites étaient toujours hors service en début de journée lundi,
tandis que le site du gouverneur Kasich, www.gouvernor.ohio.gov, a été remis
en service.

Le cyberpiratage concerneraient les sites suivants :

Ohio Department of Rehabilitation and Corrections

Casino Control

Ohio First Lady

Office of Workforce Transformation

Office of Health Transformation

Inspector General

Ohio governor

Medicaid

Un porte-parole du département des services administratifs de l’Ohio a indiqué dimanche : « L‘équipe IT de l’Etat de l’Ohio travaille à restaurer les systèmes affectés aujourd’hui. Tous les serveurs touchés ont été coupés et nous enquêtons pour savoir comment ces hackers ont pu défacer ces sites. Nous travaillons également avec les forces de l’ordre afin de mieux comprendre ce qui s’est passé. »

Présenté par certains comme un groupe d’adolescents anti-israéliens, Team Systems DZ a hacké de nombreux sites depuis plusieurs années, de sites de sandwiches à celui d’une équipe de rugby anglais, en passant par celui d’une association d’étudiants canadienne ou ceux du groupement d’intérêt public d’aménagement du territoire en Isère…

 

Auteur : La Rédaction avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here