Accueil Sécurité Sécurité, fun et soleil : quelques conseils pour des vacances sans stress

Sécurité, fun et soleil : quelques conseils pour des vacances sans stress

Le temps des vacances est enfin arrivé ! Outre les habitudes de couper l’eau, faire arroser ses plantes et ramasser le courrier par un voisin, il y a d’autres précautions que la « Digital Mum » ne devra pas manquer de prendre avant de partir en voyage. PC Tools vous livre ses conseils pour passer des vacances en toute sécurité :

  • Ne pas diffuser ses projets de vacances au monde entier : aussi impatient que l’on puisse être avant de partir en vacances, PC Tools recommande d’éviter de mentionner ses dates de congés sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Si vous devez publier votre itinéraire précis, vérifiez vos paramètres de partage afin que seuls vos amis soient prévenus (voire un cercle d'amis plus restreint). Si vous avez renseigné votre adresse et/ou votre numéro de téléphone sur votre profil Facebook, pensez à les cacher ou à les supprimer temporairement.
  • Garder vos cartes en main : lors d’un voyage à l’étranger, prévenir sa banque de ses projets de voyage, et leur demander le numéro du service client du pays où l’on se rend est une bonne précaution. Conserver les numéros ainsi qu'une photocopie de ses cartes dans un endroit sûr, (pas dans votre portefeuille !), et envoyer une copie par mail est également un bon moyen d’y accéder en cas d'urgence.
  • Protéger votre ordinateur et téléphone portable : PC Tools recommande de sauvegarder ses données sur un disque dur externe ou un service en ligne avant de partir, et de veiller à protéger tous ces appareils par un mot de passe, et noter tous les numéros de série et de modèle. Il peut être judicieux d'opter pour un service permettant à l'utilisateur de bloquer son ordinateur à distance et de localiser l'endroit et l'utilisation IP de l'ordinateur en cas de perte ou de vol. Par contre, ces services pourraient ne pas fonctionner dans tous les pays, alors il vaut mieux se renseigner avant d'y souscrire.

La perte ou le vol pendant les vacances n'est jamais une expérience plaisante, mais y être préparé et prendre le temps de protéger ses données financières et numériques peut réduire considérablement les inconvénients et ne pas gâcher complètement les vacances.

PC Tools recommande également d’être attentif au niveau de sécurité d’une page lors d’une connexion depuis un ordinateur public : dans la barre d’adresses du navigateur la petite indication « https », parfois accompagnée d’une petite icône en forme de verrou cadenassé, doit apparaître. Le « s » en plus du http signifie que la connexion au site web est cryptée et sécurisée. Jusqu'il y a peu, ces connexions sécurisées étaient surtout associées aux sites web gérant des données financières ou personnelles sensibles, comme les banques et les sites d'e-commerce acceptant les paiements par carte de crédit.

Cependant, vu les nouvelles menaces de sécurité comme Firesheep – qui interceptent les données transmises via un réseau et accèdent aux données de connexion des comptes d'utilisateurs – plusieurs des principaux réseaux sociaux ont mis en place des pages de connexion cryptées en option ou par défaut pour toutes les sessions d'identification.

Facebook a lancé une option de connexion cryptée en janvier dernier, et Twitter propose des options cryptées pour son application mobile iPhone et iPad. L’entreprise travaille actuellement à la création d'options de connexion cryptées pour d'autres dispositifs mobiles d'autant que de plus en plus d'utilisateurs de Twitter se servent de réseaux WiFi publics (bien souvent non-sécurisés) pour transmettre leurs données et accéder au site .

Les efforts de Facebook et Twitter soulignent l'importance croissante de la protection des données personnelles et financières sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi l'authentification sociale apparait de plus en plus nécessaire : l'utilisateur se voit proposer des photos d'amis (en fonction de son réseau Facebook), et il doit identifier certaines personnes indiquées sur les photos.

Frédéric Mazué