Accueil Métiers - Business SAP et l'USF misent sur la co-innovation

SAP et l'USF misent sur la co-innovation

« Nos client ont toujours été une source majeure d’influence des développements de nos solutions ». C’est par ces quelques mots que Nicolas Sekkaki, Directeur Général de SAP France,  accueille le déploiement des nouvelles modalités de collaboration dans les processus d’évolution des offres SAP. L’idée est simple mais efficace : impliquer les utilisateurs des solutions SAP dans la définition et la gestion des priorités des programmes de développement de SAP.

 « A travers ce processus de co-innovation unique, notre objectif est d’améliorer encore l’efficacité, la transparence et la réactivité de nos équipes de Recherche & Développement », poursuit Nicolas Sekkaki.

Après un long travail de réflexion avec le SUGEN (réseau de 15 clubs utilisateurs de SAP), SAP a décidé de structurer ce programme de co-innovation, nommé Influence, autour de trois axes majeurs :

  • Customer Connection qui traite des demandes d'évolution dans le cadre de la version en cours.
  • Customer Engagement Initiative pour les nouveaux produits et solutions.
  • Customer Advisory Council pour le partage et l’enrichissement  de notre stratégie produit.

Le processus Customer Connection va voir le jour dans les prochaines semaines. L'ensemble des demandes d'évolution des clients de SAP France et Maghreb passeront par le club des Utilisateurs SAP Francophones (USF – http://www.usf.fr/) qui sera en charge de les soumettre aux équipes de R&D de SAP. Les demandes seront ainsi traitées et documentées par l’USF avant d’être proposées sur le site Customer Connection, auquel seuls les membres de l’USF auront accès.

Pour le Président de l'USF, Claude Molly-Mitton : « Le programme Influence résulte d'un travail commun de SAP et du SUGEN. Il va offrir à nos adhérents une meilleure visibilité sur les évolutions produits de SAP et une très forte interactivité dans le cadre du processus Customer Connection pour lequel SAP prend des engagements forts en matière de transparence et de délai de réalisation des demandes d'évolutions qui seront acceptées.

Ce programme s’inscrit dans une dynamique positive et pragmatique de collaboration avec l’éditeur pour contribuer à l’amélioration de ses solutions en phase avec les attentes réelles des  utilisateurs SAP. »

Et Nicolas Sekkaki de conclure : « la phase pilote initiale de neuf mois a dépassé toutes nos espérances. Ces nouveaux processus de co-innovation ont vraiment démontré leur efficacité. Notre collaboration avec l’USF va nous permettre d’optimiser encore les systèmes d’information de nos clients ».

Pour plus d’information sur ce programme de co-innovation : www.service.sap.com/roadmap

Frédéric Mazué