Accueil Cloud computing Orange veut récupérer 100 % de Cloudwatt

Orange veut récupérer 100 % de Cloudwatt

C’est Orange qui a révélé ses intentions hier : reprendre à 100 % le capital de Cloudwatt. Pour cela, l’opérateur a engagé des discussions avec les autres actionnaires du Cloud souverain.

Avec Numergy, Cloudwatt fait partie des Cloud souverains français créés en 2012 et soutenu par l’Etat. Orange détient 44,3 % de la société de solutions de Cloud computing, Thales 22,2 % et la Caisse des Dépôts 33,3 %. Dans un communiqué daté d’hier, l’opérateur, principal actionnaire, indique qu’il «  pourrait acquérir la totalité des titres de Cloudwatt et reprendrait alors la totalité de ses salariés. »

Une vraie offre IaaS

Cloudwatt a connu des débuts mouvementés et a longtemps été à la traîne sur son concurrent Numergy. Un des premiers partenaires qui finançait le projet, Dassault Systèmes, le laisse tomber en avril 2012, et deux ans plus tard, il subit un changement de présidence. Patrick Strack avait alors été remplacé par Didier Renard, ex-président de Tasker, société spécialisée dans le conseil et l’ingénierie Cloud. Pendant ce temps, son concurrent Numergy lance de nouvelles offres et services, un centre opérationnel de sécurité (Soc) et une offre Cloud Open Stack (voir notre article)
Avec son offre Compute – Infrastructure as a Service, lancée en juillet dernier (voir notre
article), Cloudwatt bénéficie enfin, deux ans après son lancement, d’une première offre généraliste en bonne et due forme. Une annonce majeure pour le Cloud souverain, qui indiquait à l’époque que ce service « répond aux demandes d’usage les plus variés tant en ce qui concerne le Compute (dev & test, cloud hybride, applications web élastiques, calculs intensifs, applications SaaS, etc.) que le stockage (sauvegarde, partage de fichiers sur Internet, applications collaboratives, etc.) ou la combinaison des deux ». Encore faut-il arriver à le commercialiser sur un marché concurrentiel, qui est peut-être plus sensible au prix et à la performance qu’à l’aspect souverain…

Le défi commercial

Depuis peu, Cloudwatt s’est réorganisé et son organigramme a été rajeuni, avec des forces de vente dorénavant affectées au développement des canaux indirects. Avec l’aide d’Orange, il pourrait relever de nouveaux défis commerciaux : « En s’appuyant sur les infrastructures d’Orange, notamment en matière d’hébergement », Cloudwatt disposerait aujourd’hui des atouts nécessaires pour cela, soutient l’opérateur. Cloudwatt partage en effet un datacenter neuf dans l'Eure avec Orange, à Val de Rueil. « L’offre de  Cloudwatt, complémentaire à celle d’Orange, représente une opportunité pour accélérer le déploiement d’offres de cloud public souverain en France et en Europe », indique-t-il. Cloudwatt devrait en tout cas bénéficier du soutien de Thales qui, en complément de ses propres offres de cloud privé, continuera à distribuer celles du Cloud souverain. Orange pourrait donner du poids à Cloudwatt face à ses concurrents, le Cloud souverain Numergy bien entendu, et les Amazon, Google et Microsoft.

Rappelons que, outre l'Etat, Numergy a de son côté comme actionnaires d'origine Bull et SFR, rachetés respectivement par Numericable et Atos entre temps. Vont-ils eux aussi changer de stratégie face à des résultats qui tardent à venir, loin des prévisions initiales ? Numergy ne communique pas encore sur cette reprise, mais une réunion est prévue sur le sujet cet après-midi chez le Cloud souverain pour définir une position officielle.

 

Juliette Paoli