Accueil Cloud computing Mirantis OpenStack 7.0 : stabilité et support étendu

Mirantis OpenStack 7.0 : stabilité et support étendu

 

La nouvelle distribution Mirantis OpenStack 7.0 améliore la montée en capacité et la résilience, accroît la productivité des développeurs et maximise la souplesse des infrastructures.

Mirantis, l’un des trois principaux contributeurs OpenStack, propose à partir d’aujourd’hui Mirantis OpenStack 7.0. « Les premières versions d’OpenStack s’apparentaient à une véritable course aux fonctionnalités, car il était important de parvenir à une parité fonctionnelle minimale avec VMware, Microsoft et d’autres prestataires de solutions Cloud », précise Boris Renski, cofondateur et directeur marketing de Mirantis. « Aujourd’hui, ce déficit fonctionnel est largement comblé puisque de grandes entreprises comme AT&T, Symantec, Walmart et quantité d’autres acteurs du classement Global 2000 exécutent OpenStack à grande échelle. Les priorités en termes de développement OpenStack, tant au sein de la communauté que chez Mirantis, ont évolué pour se recentrer sur la stabilité à grande échelle et la continuité opérationnelle. »

>>> Cliquez ici pour lire notre article sur le déveoppement euroépen de Mirantis : Mirantis se développe en Europe pour accélérer l’adoption d’OpenStack

Mirantis OpenStack 7.0 place la barre plus haut en termes de stabilité, et demeure par ailleurs la distribution OpenStack la plus compatible avec VMware. Elle s’intègre d’emblée avec VMware vCenter tout en offrant le choix en termes de réseautique, comme les plates-formes Juniper Contrail et VMware NSX (et d’autres bientôt).

Grâce aux nouveautés de Mirantis OpenStack 7.0, les utilisateurs peuvent :

-Opérer une mise à niveau à partir de versions antérieures, avec des durées d’immobilisation réduites et en mettant à profit une nouvelle fonctionnalité rollback

-Migrer des instances à partir d’hôtes dont la maintenance est programmée

-Ecrire de riches modules externe de déploiement Fuel, capables d’assigner de nouveaux rôles aux nœuds et de réserver des adresses IP virtuelles

-Caractériser simplement la topologie réseau sous-jacente, au moyen de modèles réseau

-Optimiser l’architecture du plan de contrôle en déplaçant les services sur des nœuds de contrôleur distincts

-Déployer les contrôleurs sur des machines virtuelles pour assurer un déploiement compact

-Créer des Clouds hybrides avec multi-entités hiérarchiques

-Sécuriser l’intégration du plan de contrôle avec les différents systèmes informatiques par le cryptage SSL des points de terminaison

-S’adapter au trafic nord-sud au moyen d’un routeur virtuel distribué (DVR)

-Réaliser une intégration avec des plates-formes d’orchestration de conteneurs, notamment Cloud Foundry et Kubernetes

-Simplifier la migration d’environnements VMware vers le Cloud grâce à de nouvelles fonctions comme NSX-v et vSphere Distributed Switch (VDS)

-Déployer en parallèle plusieurs clusters Big Data Hadoop ou Spark au moyen des nouvelles fonctionnalités du projet Sahara et parvenir à davantage de souplesse via un module externe actualisé pour HDP v2.2.

>>> Cliquez ici pour lire notre article sur les formations OpenStack : Formez-vous à OpenStack

Mirantis OpenStack 7.0 repose sur OpenStack Kilo, 11ème version du logiciel Cloud open source intégrant près de 400 nouveautés propices au développement de logiciels, au déploiement de Clouds de grande envergure et à l’analyse Big Data. Cette version enrichit également les environnements OpenStack grâce à de nombreuses nouveautés pour Cinder, Glance, Horizon, Keystone, Neutron et Sahara.

Déjà à l’origine d’une distribution OpenStack offrant à ce jour une capacité d’adaptation inégalée, Mirantis étend la période de support de celle-ci en la faisant passer de deux à trois ans. Cette dernière version Mirantis OpenStack 7.0 peut être téléchargée ici: https://software.mirantis.com/openstack-download-form/.

Juliette Paoli