Accueil Dématérialisation Migrer l’EDI dans le SaaS pour satisfaire les besoins métiers

Migrer l’EDI dans le SaaS pour satisfaire les besoins métiers

Une enquête menée par Generix Group et Best Practices SI auprès d’un panel de 80 entreprises ayant procédé à une migration de leur EDI dans le SaaS indique que la satisfaction des besoins métiers (66%), l’amélioration de la qualité des échanges (64%), et l’accroissement de l’agilité (61%) s’imposent comme les trois objectifs prioritaires pour initier des projets de migration

 

Interrogés sur la motivation de leurs projets de migration, les responsables EDI ou informatiques donnent la priorité à la satisfaction des besoins des directions métiers (66 %), à l’amélioration de la qualité des échanges (64%) et à une plus grande agilité dans la conduite des projets d’interface (61 %). La migration dans le SaaS se réalise en moins d’un an. C’est en tout cas la durée estimée de la migration dans le SaaS par 72 % des personnes. Dans le détail, 3 % l’estiment à moins d’un mois, pour 33% des répondants sa durée est comprise entre 2 et 6 mois et pour 36 % entre 7 et 12 mois. 27% des répondants l’estiment à plus d’un an.

generixmotivations

Qui pilote ce transfert ? Sans surprise, c’est la DSI (57 %). La direction informatique s’impose largement devant la direction financière (21 %) et la direction générale (19 %) de l’entreprise.

La majorité des entreprises considèrent que la migration dans le SaaS leur permet d’atteindre les objectifs fixés au préalable. Trois objectifs se démarquent : la gestion de l’obsolescence de la solution (78%), l’adaptation à la croissance des volumes (74 %) et l’amélioration de la qualité des échanges (72 %). Premier objectif déterminé, la satisfaction des besoins métiers est cinquième dans le classement des buts atteints (68 %). Troisième objectif fixé, l’agilité figure en septième position des finalités atteintes (66 %). Seule l’amélioration de la qualité des échanges demeure sur le podium des deux classifications.

ROI, métier et coût : 3 écueils

62% des responsables informatiques économisent entre 20 % et 50 % suite à la migration de leur plateforme EDI dans le SaaS. 14% évaluent leur économie à plus de 50 %. 14 % constatent à l’inverse un renchérissement des coûts.

Reste que 49 % des responsables techniques affirment qu’il est impossible d’estimer le montant du ROI. Pour ceux qui y parviennent, 32 % l’estiment élevé, voire très élevé. A propos du temps nécessaire à son atteinte, cela reste tout aussi flou : 42 % des directions techniques sont incapables de le déterminer. Parmi les professionnels qui y parviennent (56 %), deux catégories s’opposent : ceux qui le mesurent à moins de 12 mois (31%) et ceux qui l’estiment à plus de 12 mois (27 %).

Enfin, le manque d’engagement des directions métiers (37 %) apparaît comme la seconde difficulté rencontrée par les responsables EDI. Devant le coût de la migration (32 %).

 

generixdifficultes1

Juliette Paoli