Accueil Etudes Les (très) mauvais choix de mots de passe des utilisateurs du site...

Les (très) mauvais choix de mots de passe des utilisateurs du site Ashey Madison

Icône sécurité
Icône sécurité

Du simple « password » au « 12345 », on ne peut pas dire que les abonnés à ce site de rencontres extra-conjugales aient été des experts du mot de passe…

 

Les bonnes pratiques liées à la protection des données personnelles sur Internet ne sont toujours pas acquises par les utilisateurs visiblement. C’est ce qu’il ressort d’un travail effectué par les experts en sécurité d’Avast qui ont cherché à comprendre la manière dont les pirates avaient pu découvrir les mots de passe cryptés des utilisateurs du site d’Ashley Madison.

>>> Cliquez ici pour lire notre article juridique sur la nécessaire protection des données personnelles : Ashley Madison, rappel sur la nécessaire protection juridique des données à caractère personnel

Les chercheurs ont réalisé un test sur une petite portion des données disponibles suite à la faille chez Ashley Madison (1 million de données sur les 36 millions divulguées), en utilisant les outils de déchiffrement disponibles sur Internet tels que « md5 » ou encore « bcrypt ». Ils ont comparé les listes contenant les pires mots de passe découverts sur Internet avec les données issues du système d’Ashley Madison. Résultat ? Les mots de passe les plus utilisés par les membres d’Ashley Madison sont de simples « 123456 », « password » ou « 12345 » …

« Le choix du mot de passe reste déterminant pour déjouer les méthodes de plus en plus sophistiquées des hackers mal intentionnés. Il n’y a aujourd’hui aucune excuse valable pour ne pas consacrer plus d’attention au choix de ses mots de passe, sachant qu’ils restent l’ultime rempart contre les violations de données, indique Filip Chitry, Security Expert chez Avast. L’utilisateur doit donc être responsabilisé vis-à-vis de ses propres données et ne pas se contenter de « faire confiance » aux différents prestataires, qu’il s’agisse des fournisseurs Internet, des services en ligne auxquels il se connecte ou même du réseau qu’il utilise– les accès Wi-Fi publics ne sont, par exemple, pas non plus réputés pour leur sécurité. La fuite de données chez Ashley Madison n’est malheureusement qu’un exemple parmi d’autres, il est donc impératif que les internautes prennent conscience de l’importance des mots de passe pour la protection de leurs données personnelles. Si tous les mots de passe étaient véritablement choisis selon des méthodes purement aléatoires ou bien de manière « intelligente » – donc en essayant clairement de contourner les outils de déchiffrement existants – les conséquences de certaines cyber-attaques seraient probablement moindres. »

Juliette Paoli