Accueil E-commerce Les e-commerçants à la traîne pour construire leurs relations clients via le...

Les e-commerçants à la traîne pour construire leurs relations clients via le canal mobile

E-commerce-mobile

Les acteurs du e-commerce en France n’utiliseraient pas assez les applications mobiles de shopping pour atteindre leurs clients, constate une étude de Teradata Marketing Applications, une division de Teradata, spécialiste de l’analyse du Big Data et des applications marketing. Il y aurait même urgence pour les e-commerçants à mieux utiliser ces applications, pour ainsi tirer le meilleur parti des techniques d’automatisation pour leur marketing.

Peu de notifications push

62 % des 50 premiers e-commerçants français disposent d’applications mobiles mais seulement 29 % de ces applications envoient des notifications push à leurs utilisateurs. Alors que 67,7 % des applications permettent aux utilisateurs de payer sur l’application, 6,4 % seulement proposent des incitations à acheter directement sur l’application. Enfin, de manière assez surprenante, l’étude met en avant qu’aucune des applications n’envoie de push suite à un abandon de panier, ce qui pourtant s’avère une manière très efficace d’encourager le taux de conversion.

terradataetude1

Peu de personnalisation du contenu

Autre tendance à souligner, aucun des e-commerçants ne personnalise le contenu de leurs applications. Seulement 19,4 % d’entre eux utilisent un centre de préférences push. 22,6 % des commerçants en ligne demandent à accéder à la géolocalisation de leurs clients et 16,7 % proposent de se connecter via  Facebook. En matière d’enregistrement client, 5,7 % des applications n’offrent pas d’option d’enregistrement. 23% rendent obligatoire cet enregistrement tandis que 61 % le proposent en option (l’option la plus recommandée).

Enregistrement clients
Enregistrement clients

« Les applications mobiles de shopping sont devenues un levier très efficace pour atteindre les clients. Nous avons voulu à travers cette étude du marché français des applications mobiles, décrypter les  bonnes pratiques pouvant être adoptées par les marques, et identifier comment Teradata peut accompagner ces marques »  indique Thierry Teisseire, directeur de Teradata Marketing Applications pour la France et l’Europe de l’Ouest. « Malgré l’explosion des applications mobiles, les magasins en ligne français ne profitent pas comme ils le devraient de la popularité et du dynamisme du canal mobile. La France, par rapport à ses homologues européens (Allemagne et Angleterre), connaît un léger retard », poursuit-il

En effet, si 62 % des 50 meilleurs magasins en ligne français possèdent des applications mobiles, soit la majorité, ce chiffre est en deçà de ce qui s’observe dans les pays leaders du marketing mobile comme le Royaume-Uni où 96 % des principaux e-commerçants disposent d’une application).

Juliette Paoli