Accueil Poste de travail Les alternatives à Office progressent en Europe

Les alternatives à Office progressent en Europe

La cabinet d'analyse Forrester a publié un rapport indiquant que l’adoption des alternatives à Office en environnement professionnel, est encore très limitée à l’exception de l’Europe. En effet, le taux d’adoption européen est légèrement plus élevé que dans le reste du monde, car les entreprises et l’administration sont plus aptes à adopter les standards ouverts comme ODF et Linux.

Cela étant dit, l’intérêt pour les alternatives à Office demeure élevé, plus d’un quart des entreprises sont en train de regarder ou d’expérimenter les alternatives basées sur le Web. Forrester indique que les clients utilisent ces alternatives comme un levier lorsqu’elles négocient la mise à jour de leurs licences. En fin de compte, ces alternatives ne sont pas utilisées pour remplacer Office mais comme un complément.

Même si Forrester s’attend à une augmentation de l’adoption de ces solutions alternatives, dans la mesure où elles comblent le fossé fonctionnel et puisque les acheteurs cherchent à réduire les coûts, Microsoft a encore de beaux jours devant lui

Avec plus de 100 000 clients sur la liste d’attente des demandes de tests de sa béta-version, Office 365 aura un impact significatif sur l’accélération de la transition vers des plateformes Web, pour la productivité professionnelle intégrée aux outils de collaboration. Cependant, comme le montre Google, il y a encore de la place pour innover dans des domaines comme le partage de document et le support mobile et il est peu probable que Microsoft atteigne les prix planchers des alternatives qui dans la plupart des cas proposent le logiciel gratuitement.

Frédéric Mazué