Accueil Télétravail Le télétravail, pilier de la « nouvelle normalité »

Le télétravail, pilier de la « nouvelle normalité »

Les experts en infrastructure envisagent un monde d’après où le télétravail aura une grande place, source de gains financiers et de productivité. Ils se sont réunis le 14 mai au Club de la Presse Informatique B2B via une visioconférence Zoom. Solutions Numériques y était.

Nombre de télétravailleurs vous le diront : ils ont fait face à des ralentissements dans leurs applications, à des interruptions de connexion intempestives, et à des applicatifs de visioconférence qui fonctionnaient mal. Les bugs en valent-ils la chandelle ? Du côté des entreprises, oui, car la priorité est la continuité d’activité.

La bascule vers le télétravail semble s’être effectuée de façon globalement satisfaisante lors du confinement, selon plusieurs spécialistes en infrastructure, qui n’ont pas chômé pendant cette période. Ils se sont réunis le 14 mai au Club de la Presse Informatique B2B via une visioconférence Zoom, prévoyant un avenir radieux au télétravail.

Stéphane Berthaud, directeur technique des ventes France et Afrique de Veeam, explique : « Des entreprises même allergiques au télétravail ont dû y passer du jour au lendemain pour parer au plus pressé. Elles se sont aperçues que les réseaux tenaient, que les utilisateurs travaillaient, voire peut-être mieux. Aussi se sont-elles converties au télétravail, comme le montre l’exemple de PSA. » Ce basculement a été facilité par la tendance au Bring Your Own Device (BYOD) et à la fibre déjà installée dans nombre de domiciles, facilitant l’acclimatation au télétravail des salariés.

Stéphane Berthaud

« Des entreprises même allergiques au télétravail ont dû y passer du jour au lendemain pour parer au plus pressé » Stéphane Berthaud

 

Christophe Lopez-Castel

De fait, la crise du Covid-19 a engendré trois types de demande, pour Christophe Lopez-Castel, Channel & Distribution Manager France chez Citrix ayant pour objectifs de : permettre l’accès sécurisé au système d’informations ; donner un accès aux salariés non équipés d’ordinateurs portables professionnels à leur environnement de travail depuis leur ordinateur personnel ; étendre les bases installées : augmenter le parc de licences pour accéder aux ressources.
Nutanix a fait face à des demandes d’installation rapides en Desktop as a Service (DaaS) ou à celles de déployer à plus grande échelle les infrastructures on premise. « Nous avons pu déployer des solutions de Virtual Desktop Infrastructure (VDI) en deux à trois semaines : hardware, installation de softwares et solutions Citrix clé en mains », indique Jonathan Gosselin, directeur général Europe du Sud et Afrique du Nord-Ouest de Nutanix.

Test planétaire de scalabilité

Christophe Lopez-Castel ajoute : « Nous avons ainsi vécu un vrai test à l’échelle planétaire de la scalabilité du Cloud public. » Pour Erwan Montaux, directeur des ventes aux entreprises, secteur public et fournisseurs de services cloud chez Intel, « il a fallu développer les infrastructures pour avoir une capacité de connexion simultanée énorme : des banques ont augmenté de plusieurs dizaines de milliers la capacité de connexion des utilisateurs. PSA est passé de 18 000 à 38 000 connexions simultanées. »

Philippe Wojcik

Philippe Wojcik, architecte plateforme Cloud d’Oracle, choisi par le fournisseur de solutions de visioconférences Zoom pour accompagner sa croissance, avance : « La plus belle histoire de scalabilité, c’est Zoom, qui a multiplié par trente son activité de début mars à début avril. 7 pétabytes de données sont ainsi traitées chaque jour. Nous avons « hyperscalé », passant d’un environnement de test à la production dès la semaine suivante. »


Des coûts rentabilisés à moyen terme grâce au multicloud

Nos experts s’accordent sur l’explosion des coûts de télécommunications, notamment en réseaux privés virtuels (VPN) et bande passante. Les entreprises ont dû aussi faire face à des coûts supplémentaires en termes de licences, de hardware, de PC portables et de support. Jonathan Gosselin fait remarquer, suscitant l’approbation de ses confrères :« Face à l’urgence, les coûts ont peu importé, il a fallu y parer. Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est réfléchir à des solutions cloud rentables : le multicloud sera la solution privilégiée. » 

Jonathan Gosselin

« Il faut réfléchir à des solutions rentables. le multicloud sera la solution privilégiée » Jonathan Gosselin

 
 Réinventer l’organisation du travail

Pour nos experts, le débat sur le télétravail et ses coûts est passé, avec la crise de la Covid-19, de l’IT à la DRH et à la direction générale. C’est le début d’une tendance lourde de transformation de l’organisation du travail, laissant une large part au télétravail. Elle devrait engendrer des gains en termes de flexibilité et de productivité ainsi que des gains financiers, notamment à travers une diminution des coûts immobiliers. Aux entreprises en contrepartie d’adapter leur gestion des risques face aux cybermenaces et d’assurer de façon plus drastique le Plan de Continuité d’Activité (PCA). Pour Christophe Lopez, « la nouvelle normalité » est une révolution sociétale qui pourrait avoir des conséquences positives en termes humains et environnementaux dans les années à venir.

 

Le basculement du télétravail chez Intel facilité par le multicloud

L’enjeu était de basculer chez Intel plus de 100 000 personnes en télétravail. Une équipe « Pandemic Leadership Team » a travaillé sur toutes les couches, organisationnelles et autres.

Erwan Montaux

Grâce à son infrastructure multicloud, le groupe a pu s’adapter et absorber les pics, explique Erwan Montaux, directeur des ventes aux entreprises, secteur public et fournisseurs de services cloud d’Intel : « Nous avons plus que doublé les connexions simultanées en VPN en basculant voix et vidéo, les plus consommateurs, dans le Cloud public. Nous avons d’abord agi dans l’urgence puis on a continué à développer notre infrastructure. »

 

 

Auteur : Christine Calais