Accueil Supercalculateur Le superordinateur le plus puissant du monde est chinois

Le superordinateur le plus puissant du monde est chinois

En photo, le National Supercomputer Center en Chine.

Le plus puissant superordinateur au monde est chinois, et il se passe de puces Intel…

« Nous n’avons rien à envier à nos amis américains », déclarait au micro d’Europe 1 le président d’Atos Thierry Breton en avril dernier, alors qu’il inaugurait en présence d’Emmanuel Macron le Bull Sequana, le premier supercalculateur de classe exascale, commandé par le CEA. Il faudra revoir la référence car pour la première fois depuis la création du classement TOP500 (www.top500.org), la Chine compte davantage de superordinateurs (167) que les Etats-Unis (165). Et, en plus, elle occupe la première place du classement  avec son superordinateur Sunway TaihuLight, en étant deux fois plus véloce que la précédente machine la plus rapide. Et cela sans utiliser de technologies occidentales (dont Intel).

93 millions de milliards de calculs à la seconde

Dans la machine, qui balance 93 petaflops, 40 000 processeurs. Le Sunway TaihuLight installé dans la ville de Wuxi (Est) sert notamment aux modélisations dans le domaine climatique.
Dans le top 10, on retrouve un autre superordinateur chinois, 4 américains, 1 japonais, 1 allemand, 1 Suisse et 1 se trouve en Arabie saoudite

On remarquera que ce classement intervient alors que se tient à Francfort la conférence internationale sur le supercalcul (ISC) 2016 où Cray, un leader mondial dans les supercalculateurs, a annoncé que ses superordinateurs Cray XC étaient à présent équipés de la nouvelle gamme de processeurs Intel Xeon Phi (précédemment désignée sous le nom de code « Knights Landing »). Cray place 5 des ses supercalculateurs dans le Top 10 du classement TOP500, dont Titan dans le Top 5.

 

plusPlus d’actualité : Au CEA, le nouveau supercalculateur va traiter plus d’1 million de milliards d’opérations par seconde

Juliette Paoli