Accueil Impression/Scanner Konica Minolta mise sur l’IoT et le big data pour affiner ses...

Konica Minolta mise sur l’IoT et le big data pour affiner ses services d’analyse prédictive

Un boîtier connecté permet aux entreprises de se prémunir des ralentissements ou arrêts de leurs activités liés à leur parc d’impression ou à leurs serveurs.

Comme tous les fabricants de solutions d’impression, Konica Minolta collecte les données relatives aux compteurs, aux consommables et à la maintenance de ses périphériques. Les données traitées et analysées visent à réduire le taux d’indisponibilité du matériel et des serveurs, mais constituent aussi un vaste réseau d’objets connectés, plus de 100 000 en France (imprimantes, multifonctions, presses numériques). Chacun d’eux communique par différents moyens (WebDav, GPRS, Email, Fax, etc.) en fonction des contraintes des clients du constructeur (accessibilité, zone blanche, réseau confiné).

Gestion automatisée et reprise d’activité

Serians, filiale de Konica Minolta, veut optimiser ces échanges grâce au Service Box Evolution, un boîtier connecté installé sur le réseau du client. Les données collectées sont transmises vers la plateforme big data de Konica Minolta (hébergée dans un datacenter français de niveau Tier+3) puis traitées, filtrées et croisées par un algorithme. Ce dernier en tire une analyse prédictive afin d’optimiser la gestion automatique du parc d’impression : intervention d’un technicien, envoi de consommables, facturation sur la base de la consommation réelle des systèmes d’impression.

Le boitier contrôle également les serveurs dans le but de garantir une continuité d’activité. Il récupère les informations techniques (espace disque, RAM, état des sauvegardes, état des mises à jour de l’antivirus, etc.) sans recourir à l’installation d’un agent. Des outils de supervision et de monitoring accompagnent la solution.

 

 

1 COMMENTAIRE