Accueil IBM Watson IBM compte révolutionner les systèmes informatiques avec Watson

IBM compte révolutionner les systèmes informatiques avec Watson

Avec son célèbre Watson, capable bientôt de comprendre le Français, IBM France compte bien développer une réelle activité économique autour de son « cerveau ».

Connu de tous en 2011, à travers le jeu télévisé Jeopardy!, ce système cognitif capable de comprendre le langage humain, traite des milliards de données en temps réel et couvre un très vaste champ d’applications de la vie quotidienne : de la santé, en passant par la distribution, les télécoms ou encore le secteur public. En novembre 2013, le système est disponible en mode Cloud. Les développeurs peuvent alors développer leurs propres applications basées sur les technologies cognitives de Watson. En janvier 2014, IBM investit 1 milliard de dollars et lance une division destinée à son développement et à sa commercialisation. En septembre 2014, IBM introduit Watson Analytics, un service cognitif d’analyse de données qui capitalise sur les capacités de Watson à comprendre le langage naturel et aide à la prise de décision. En février 2015, Watson apprend le japonais. En avril, IBM lance sa filiale Watson Health, sa division liée à la santé ainsi qu’une plateforme sécurisée en mode Cloud ouverte aux spécialistes du domaine.

De nouveaux services Cloud chez Watson Health

Big Blue a inauguré début septembre le nouveau siège mondial de IBM Watson Health à Cambridge, aux Etats-Unis, dirigé par Deborah DiSanzo, auparavant CEO de Philips Healthcare. La société a également introduit de nouveaux services Cloud : IBM Watson Health Cloud for Life Sciences Compliance et l’IBM Watson Care Manager.

« L’IBM Watson Health Cloud for Life Sciences Compliance aidera les entreprises biomédicales à introduire plus efficacement leurs innovations médicales sur le marché. IBM Watson Care Manager est une solution de santé publique qui intègre exclusivement des solutions de Watson Health, et les ResearchKit et HealthKit d’Apple, des composants  logiciels conçus par Apple pour faciliter les projets de recherche scientifiques et cliniques en exploitant les capacités des iPhone », indique la société. Elle en a profité pour annoncer un partenariat avec l’entreprise pharmaceutique Teva, qui utilisera Watson Health Cloud pour concevoir des solutions mondiales d’e-santé.

En France l’équipe d’IBM Watson regroupe une dizaine de personnes et autant de clients, banques et startups. Elle compte bien profiter de la compréhension du Français par Watson, prévue en 2016, pour passer à une phase plus active de commercialisation dans l’Hexagone, et révolutionner les systèmes informatiques comme elle l’a fait pour les mainframes.

Juliette Paoli