Accueil Communications Hub One ajoute la cybersécurité et l’édition logicielle à son arc, une...

Hub One ajoute la cybersécurité et l’édition logicielle à son arc, une stratégie ambitieuse

Connectivité Wifi dans les aéroports : chaque année, Hub One la propose à plus de 170 millions de passagers

Connectivité Wifi dans les aéroports : chaque année, Hub One la propose à plus de 170 millions de passagers

Le spécialiste des réseaux sans fil Hub One, adossé à ADP (Aéroport de Paris), affiche de nouvelles ambitions dans l’édition de logiciels et la cybersécurité. Il entend doubler son chiffre d’affaires d’ici 2025.

Hub One met le pied sur l’accélérateur. Comment trouver des relais de croissance à son métier d’opérateur télécom, de développeur et d’intégrateur de solutions de traçabilité et de mobilité ? Celui qui doit son implantation dans les plateformes aéroportuaires (Roissy Charles-de-Gaulle, Orly, Le Bourget, ou encore Amsterdam) au fait d’avoir été à sa création en 2001 une spin-off des activités télécoms du Groupe ADP s’affirme aujourd’hui comme « l’expert des technologies numériques au service de la productivité et de la sécurité des entreprises« . Son directeur général, Patrice Bélie, l’a indiqué lors d’une conférence de presse : il veut embarquer ses 500 collaborateurs, et ses 10 agences présentes sur l’ensemble du territoire français, dans une nouvelle aventure dont le point d’arrivée est fixé à 2025 : « un doublement du chiffre d’affaires, à 280 millions d’euros » porté par trois grands domaines d’activité, ou axes stratégiques : le wireless professionnel (« la radio » préfère dire Patrice Bélie), l’édition logicielle et la cybersécurité.

Trois grands axes stratégiques

Dans le premier cas, l’opérateur poursuit le chemin déjà entamé, avec le développement de solutions DAS (Distributed Antenna System), Wifi, PMR (radio mobile privée) en 4G-LTE et le lancement d’une offre de consulting en ingénierie radio. Des solutions adaptées aux sièges sociaux, environnements industriels et lieux d’accueil publics.

Conférence de presse Hub One le 7 décembre 2017
A gauche Patrice Bélie, DG de Hub One, et Martial Delpuech, directeur marketing, lors de la conférence de presse pour présenter la nouvelle stratégie de l’opérateur.

L’édition logicielle et son pôle nommé « Edition de Progiciels » est une création, avec une équipe dédiée, incluant commerciaux et support. Mais qui ne part pas de rien : l’opérateur capitalise sur son savoir-faire et sur les « briques logicielles » qu’il a pu déjà pu développées pour proposer des solutions « standardisées » qu’il mettra à disposition d’autres intégrateurs, « en particulier à rayonnement international » qui feront office de « réseau commercial indirect« . L’opérateur regarde aussi « plusieurs opportunités d’acquisitions » d’éditeurs dans les domaines de la logistique, de la grande distribution ou du transport, pour « aller plus vite« . Une idée logique qui consiste à « aller jusqu’au bout de la démarche« . Hub One VoiXtreme (reconnaissance vocale en entrepôt) et Hub One Delivery (suivi des livraisons en temps réel) seront les deux premiers lancements. L’opérateur a également des projets en cours d’incubation dans l’accélérateur de startups lillois Alacrité, dans les domaines de la sécurisation de l’IOT, des processus de vente en magasin, de la reconnaissance vocale ou encore de la sécurisation de trunk (téléphonie IP). Il compte développer également la co-innovation avec ses clients.

L’axe cybersécurité – Patrice Bélie parle de « customer sécurity » – capitalise là aussi sur un savoir-faire de bout-en-bout dans les réseaux, les terminaux et les logiciels, et qui entre en résonnances avec les demandes de ses 4 500 clients, principalement des ETI et PME, pour lesquelles l’opérateur veut rendre la cybersécurité « accessible« . « On produit pour nous-mêmes des solutions sécurisées, on peut les vendre auprès de nos clients« , indique le responsable. Conseil, audit et formation sont au programme de l’équipe dédiée. Le dirigeant évoque également de possibles acquisitions d’entreprises « pour acquérir des compétences ». « Si une alliance ou une acquisition le permet, c’est mieux. Question de time to market ».

Une réorganisation internes en « business lines »

Pour mener à bien sa stratégie, Hub One se « réorganise en business lines« , avec une « transformation effective au 1er janvier« . « On crée des micro entreprises, des équipes agiles pour servir un produit ou un service« . Le dirigeant cite le wireless, la data, la téléphonie, les solutions aéroportuaires, le magasin connecté, l’entrepôt et les environnements indoor, les travailleurs nomades et en mobilité.

Patrice Bélie l’assure, ADP mettra l’argent sur la table. Sans donner de détails, il indique « On a les moyens pour cela« . Le directeur général compte également doubler le nombre de collaborateurs, pour atteindre le chiffre de 1 000 à l’horizon 2025, soit une soixantaine de recrutements par an.

 

A sa création en 2001, Hub One est une spin-off des activités télécoms du Groupe ADP. Afin de marquer son adaptation aux évolutions du marché, ADP télécom est rebaptisé Hub Télécom en 2005 et devient en 2009 un opérateur télécom à l’échelle nationale en lançant une offre de téléphonie sur IP. En 2012, la marque Hub One est créée et s’impose alors comme un important acteur de la traçabilité et de la mobilité professionnelle sur le marché français en acquérant le numéro 1 du secteur.