Accueil Formation François Hollande annonce un grand plan numérique à l'école

François Hollande annonce un grand plan numérique à l'école

Le chef de l’Etat a profité de la rentrée scolaire ce mardi pour reparler de son plan numérique à l’école.

C’est lors d’une visite ce matin à un collège de Clichy-sous-Bois que le Président de la République a annoncé qu’il y aura un grand plan numérique pour l’école. Il a assuré de la participation de l’Etat à ce plan, en accompagnement des collectivités locales, « pour former les enseignants, pour assurer partout l'arrivée du très haut débit ». Il promet également que les éditeurs de livres scolaires pourront délivrer leurs contenus sous forme numérique pour un accès facilité. Equipement et ressources éducatives semblent donc au programme de ce plan que le chef de l’Etat avait déjà évoqué le 14 juillet dernier lors d’une interview télévisée. « Je veux que la France soit exemplaire sur le numérique à l’école », avait-il soutenu.

Le représentant de la profession d’éditeurs de logiciels et solutions internet (AFDEL), qui compte plus de 350 membres, s’est réjoui de cette annonce et souligne que les représentants des industriels du numérique sont disposés à y contribuer. Pour l’AFDEL, « le plan numérique à l’Ecole devra en effet impérativement s’appuyer sur la stratégie industrielle nationale du numérique, afin que la commande publique joue enfin son rôle de soutien à l’écosystème français du numérique éducatif. »  Cependant, l’association des éditeurs appelle à veiller à ce que ce plan ne constitue pas une énième initiative limitée à l’équipement mais couvre aussi l’ensemble des enjeux de l’éducation au numérique.

L’initiative de la Seine-Saint-Denis

En tout cas, les intiatives ambitieuses se multiplient. Ainsi dans le département de la Seine-Saint-Denis où 12 nouveaux collèges tout numérique ont été inaugurés lors de cette rentrée scolaire. Ces établissements de 600 élèves en moyenne, sont en effet dotés d'un niveau d'équipement inédit avec un accès au très haut débit (minimum de 50 méga), entre 15 et 30 machines par classe, un vidéoprojecteur interactif dans toutes les salles d'enseignement, des imprimantes 3D et 200 tablettes. Ce projet, lancé par le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis en 2010, s'appuie sur un financement de type « partenariat public privé' » qui, au-delà des équipements, inclut la transformation de chaque établissement en bâtiment moderne, doté d'une infrastructure réseau adaptée bénéficiant d'un accès au très haut débit et pouvant être maintenue à distance.

Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, l'Éducation est la priorité du département le plus jeune de France métropolitaine, qui compte le plus de familles vivant sous le seuil de pauvreté et où le nombre d'élèves augmente de manière exponentielle. « Nous avons engagé dès 2010 un Plan Exceptionnel d'Investissement (PEI) pour construire ou remettre à niveau 20 collèges et redonner confiance en l'École de la République. Le virage numérique s'est imposé comme une obligation, au risque de de voir émerger une nouvelle fracture. Au moment de construire ces établissements du troisième millénaire, nous souhaitions montrer qu'il fallait oser le pari du numérique. Nous voulions déclencher ce que nous avons appelé un  ‘choc éducatif'. »

Ce ne sont pas moins de 8 050 postes de travail et périphériques, 250 chariots mobiles avec Wi-Fi, 12 imprimantes 3D, 365 vidéo-projecteurs interactifs 3D, des écrans d'affichage dynamiques, ou encore des visualiseurs numériques qui ont été livrés, installés et intégrés par Econocom dans le cadre de cet important contrat. Parallèlement, ce dispositif technologique est soutenu par une infrastructure également déployée et hébergée par Econocom au sein de son datacenter de Noisy-le-Grand, l'ensemble étant infogéré par ses équipes.

Juliette Paoli