Accueil Sécurité Fortinet aide à sécuriser l’OTAN

Fortinet aide à sécuriser l’OTAN

La signature de l’accord entre le NCI et Fortinet.

 

« L’OTAN fait face à des menaces de cybersécurité à l’échelle mondiale, des menaces qui affectent directement les économies et les citoyens de chaque pays, » révèle Koen Gijsbers, le directeur général du NCI, l’entité responsable de l’exploitation et de la défense des réseaux de l’OTAN. « Pour éviter ces risques, l’agence NCI mise sur le partage en amont d’informations sur les menaces et les vulnérabilités », ajoute-t-il. Et pour cela l’Agence fait appel à des leaders mondiaux de la sécurité comme Fortinet qui annonce avoir conclu un partenariat avec l’agence.

La mission du spécialiste américain des solutions de sécurité pour les réseaux et les ordinateurs sera de fournir des informations de veille sur les cybermenaces. « Les organisations, publiques ou privées, ainsi que les citoyens sont, tous les jours, confrontés aux cyber-attaques. Les menaces se multiplient, les surfaces d’attaques s’élargissent, et la croissance exponentielle des appareils de communication utilisés au quotidien, sont autant de vecteurs de complexité qui grèvent notre capacité à nous protéger », indique dans un communiqué Michael Xie, fondateur et CTO de Fortinet. « Si plus d’organisations partagent leurs informations de veille, nous pouvons, ensemble, mieux lutter contre les menaces évoluées et maîtriser les risques actuels, pour ainsi offrir une sécurité sans compromis et pérenne. »

L’accord avec Fortinet s’ajoute à une longue série de partenariats majeurs noués dans le cadre du NICP (NATO Industry Cyber Partnership) avec de nombreuses organisations industrielles. Fin janvier, le NCI avait déjà signé un accord de même type avec Cisco, annoncé à la conférence RSA de San Francisco.

 

Juliette Paoli