Accueil Démat-Ged Face aux faux documents, le cachet électronique visible s'impose

Face aux faux documents, le cachet électronique visible s'impose

La FNTC, fédération des tiers de confiance, a présenté hier le Cachet Electronique Visible, un dispositif qui garantit l’origine et l’intégrité des données clés d’un document, quel que soit le support, électronique ou papier.

Le CEV trouve de multiples usages, d’abord dans l’établissement des papiers d’identité où il fait efficacement obstacle à la création de faux documents, à l’heure où le travail des escrocs est facilité par une large diffusion d’outils simples de falsification. Ainsi, confronté à l’explosion de faux justificatifs de domicile produits à l’occasion de la demande de papiers d’identité, le ministère de l’Intérieur (via l’ANTS, Agence Nationale des Titres Sécurisés) a demandé aux entreprises émettrices de factures justificatives de domicile de les sécuriser par l’apposition du Cachet Electronique Visible « 2D-Doc ». C’est le cas pour les factures SFR et Bouygues Telecom qui l’intègrent maintenant

Le CEV « 2D-Doc » va pouvoir sécuriser de nombreux types de documents (factures, relevés d’identité bancaires, diplômes, bulletins de salaire, fiches d’état civil, etc.) en procurant en même temps des bénéfices associés à la sécurisation tels que l’injection automatique de données fiables dans tout système d’information, ou encore la création de pistes d’audit fiables.  

La FNTC participe activement à la diffusion du CEV « 2D-Doc », au côté de l’ANTS, et elle va lancer dans les prochaines semaines le label FNTC Cachet Electronique Visible « 2D-Doc ».

Juliette Paoli