Accueil Gouvernement Emmanuel MACRON soutient la transformation numérique de La Poste

Emmanuel MACRON soutient la transformation numérique de La Poste

Le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, se rend jeudi 15 octobre au siège du Groupe La Poste, dont la transformation digitale est emblématique.

Le communiqué précise que le visite se déroule « dans le cadre de l’accompagnement de la stratégie numérique du Groupe La Poste »  et que, plus globalement,  ce déplacement  sera également l’occasion pour le ministre de revenir sur  «  la transformation numérique des entreprises et sur sa vision des nouvelles opportunités économiques dans le contexte des mutations profondes que connaît l’économie française. »

Emmanuel macron sera accueilli par Nathalie COLLIN , directrice générale adjointe du groupe La Poste, chargée du numérique et de la communication, depuis février 2015.

Signe de l’intention stratégique de mutation de La Poste,  Nathalie Collin ne vient pas du sérail. Elle a dirigé des médias (Libération, Le Nouvel Observateur) , après un passage par l’industrie phonographique (Virgin,  EMI) . En tant que présidente de l’AIPG,  association réprésentant les  médias , elle s’était illustrée  par la négociation avec Google , et la signature à l’Elysée par Eric Schmidt , dirigeant de Google d’un accord, alors  qualifié d’historique, concernant le reversement de droits aux journaux. Elle a présidé le fonds de 60 millions alloué par le moteur de recherche aux médias.

En compagnie de N. Collin, Emmanuel Macron visitera l’espace numérique, avec présentation du « coffre-fort numérique intelligent ». Il sera  ensuite procédé à la « Vérification de l’identité numérique du Ministre », un des nouveaux services que pourra accomplir le facteur 2.0. Celui-là même qui pourra être tuteur dans l’apprentissage du Code de la Route, selon la prochaine loi Macron.

La Poste exposera au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas en janvier 2016, et le ministre saluera les 9 postiers finalistes sélectionnés pour se rendre au CES.

Jean Kaminsky