Accueil L’ERP gagne le Cloud

L’ERP gagne le Cloud

L'ERP gagne le Cloud

L'ERP gagne le CloudDe l’installation de quelques modules à l’intégration d’un ERP complet, les entreprises, et en particulier les PME, se laissent peu à peu séduire par le Cloud et ses promesses de gains en efficacité et de réduction des coûts.

Proposer un ERP dans le Cloud : les “pure players” sont aujourd’hui rejoints par les éditeurs traditionnels, grands et petits, de SAP à Qualiac, en passant par Sylob et Sage, ces trois derniers ayant annoncé leur ERP dans le Cloud récemment. “L’ERP dans le Cloud est facilement déployable, c’est là tout son intérêt : acquisition d’une filiale, agrandissement d’une plate-forme, déploiement d’un nouveau point de vente, il répond à la vie normale et animée d’une entreprise”, soutient Philippe Plantive, directeur général de Proginov, société nantaise spécialiste de l’ERP dans le Cloud, qui dès 2001, a commercialisé une solution de gestion pour PME en mode hébergé. “Et on peut faire du spécifique dans le Cloud, on ne doit pas standardiser toutes les PME françaises. Elles doivent garder leur singularité, leurs spécificités qui leur donnent de la valeur ajoutée”, ajoute-t-il, non sans épingler les applications de plus grands éditeurs (voir encadré). Pour faire cela, la structure même de l’ERP doit être bien pensée, indique Philippe Plantive : “ Il ne faut pas à tout prix penser l’ERP en client/serveur, puis se dire : je le transpose tel quel dans le Cloud. Il faut le penser Cloud en premier !”

Son de cloche similaire chez DigiFactory, qui édite pour les entreprises de 1 à 200 personnes une solution ERP SaaS évolutive et omnicanal intégrant les différents aspects du développement d’activité sur Internet : la gestion de contenu (CMS), la relation client (CRM), l’emailing, l’e-commerce, la gestion commerciale, la gestion du réapprovisionnement, la gestion de projet, et la gestion d’opérations événementielles (salon, conférence, soirée,…). “On homogénéise les différents modules en une seule application, l’essentiel de ce que l’entreprise a besoin, et avec une seule interface, un seul log-in, une seule ergonomie”, indique Wilfried Brown, créateur de DigiFactory. Cette suite déjà accessible depuis un téléphone ou une tablette, va bientôt donner naissance à une application mobile, pour du mode déconnecté (stockage des contacts en local, catalogue pour aller en rendez-vous et faire une présentation sans connexion…).

Le passage au cloud reste une nouveauté pour presque 80% des entreprises qui l'ont seulement mis en œuvre au cours des deux dernières années.

Michel Perrinet,  Octave
Michel Perrinet,
Octave

Octave, qui propose un ERP de gestion intégrant nativement une solution e-commerce, s’est lancé sur le Cloud en 2007. Les avantages pour une PME de taille intermédiaire d’une telle solution sont évidents selon Michel Perrinet, président et fondateur associé d’Octave : “Avantage de l’infogérance, sécurité et disponibilité des données, coûts d’interconnexion qui disparaissent et informations riches mises à jour directement dans la base de gestion : partage de tarifs, encours de commandes, de production, etc.”

Une adoption limitée, mais grandissante

Si ces trois éditeurs se sont spécialisés dans le mode Cloud voilà déjà plusieurs années, le déploiement de solutions ERP basées dans ce mode en entreprise est pourtant en retard par rapport à d’autres services. Une étude de Sage menée auprès de 670 décideurs informatiques d’entreprises de 100 à 500 salariés montre que le passage au Cloud lui-même reste une nouveauté pour 80 % d’entre elles, et que 20 % seulement utilisent une solution ERP basée sur le Cloud. L’intérêt du Cloud va cependant grandissant car 66 % des répondants à cette étude se déclarent prêts à l’adopter, 55 % souhaitant bénéficier de fonctionnalités mobiles.

« Le marché des ERP est à une période charnière et les entreprises nous le disent : il est temps de passer au Cloud. » Benoît Gruber, Sage

Les bénéfices espérés du passage de l’ERP dans le Cloud sont nombreux : la réduction des coûts, le gain en efficacité, l’augmentation de la compétitivité, l’obtention d’un avantage stratégique et la croissance. “Le marché des ERP est à une période charnière et les entreprises nous le disent : il est temps de passer au Cloud. Il y a deux ans, les entreprises s’en méfiaient encore, mais pour toutes celles qui ont investi dans le Cloud, les avantages sont clairs : choix, évolutivité et flexibilité”, indiquent Benoît Gruber, vice-président, Corporate Communication & Alliances, Sage Mid-Market.