Accueil Enquête Digitalisation de l’entreprise : au-delà des outils, les collaborateurs attendent des nouvelles...

Digitalisation de l’entreprise : au-delà des outils, les collaborateurs attendent des nouvelles pratiques managériales et organisationnelles

La formation à distance a acquis ses lettres de noblesse

Si les signes d’une révolution digitale sont tangibles pour les salariés, ils sont essentiellement liés au taux d’équipement qui progresse, mais très peu aux enjeux d’organisation et encore moins de management. Telles sont les conclusions d’une étude sur le sujet.

Le cabinet de conseil en stratégie, transformation & management Julhiet Sterwen a publié les résultats de la deuxième édition de son baromètre 2017 Digital Workplace, réalisé avec l’Ifop, qui mesure l’impact de la transformation digitale sur les collaborateurs et les managers.

Le sentiment de vivre un bouleversement avec la transformation digitale est en hausse de 9 points par rapport à 2016. « Une croissance qui peut s’expliquer par des taux d’équipement qui progressent globalement pour tous et une mobilité dans le travail en développement« , précise le cabinet. Ces transformations numériques sont perçues positivement par les collaborateurs pour l’activité de l’entreprise (à 73 %), ainsi que pour eux-mêmes (à 68 %). Les managers demeurent les plus sensibles aux effets de la transformation numérique (74 %), par rapport à ceux qui ne le sont pas (58 %).


62 % des managers considèrent que le numérique facilite l’exercice de leur rôle et a augmenté l’efficacité de l’équipe. Pourtant, le développement de nouvelles façons de travailler grâce à la digitalisation ne convainc pas la majorité d’entre eux (seulement 48 %), et 21 % ne perçoivent aucun changement dans leur manière d’exercer leur travail.

L’impact de la révolution numérique est principalement concentré sur les outils et les usages en entreprise. Au quotidien, elle permet de gagner du temps (pour 76 % des salariés), de développer de nouvelles compétences et d’aborder plus de sujets différents, mais elle impose en contrepartie d’être toujours plus réactif. Il faut noter que le sentiment d’être plus efficace et celui d’être plus autonome grâce au digital sont en légère baisse par rapport à l’an passé, de respectivement 8 et 7 points.

Si les collaborateurs accueillent positivement l’arrivée de cette transformation, ils perçoivent à 90 % une accélération de la fréquence et du nombre de changements. Face à ces bouleversements, un vrai besoin d’accompagnement (communication, formation, etc.) est exprimé par 50 % des salariés dans les grandes entreprises. Il est à noter qu’un tiers des collaborateurs ne s’est jamais servi des outils de communication et de stockage/partage mis à disposition !