Accueil Cybercriminalité Des pirates informatiques s’en prennent à une hydrolienne immergée au large d’Ouessant

Des pirates informatiques s’en prennent à une hydrolienne immergée au large d’Ouessant

L'hydrolienne avant son immersion

Des pirates informatiques ont perturbé en octobre le contrôle de l’hydrolienne immergée au large d’Ouessant dans le Finistère.

L’hydrolienne, qui transforme l’énergie des puissants courants du passage du Fromveur (entre les îles d’Ouessant et de Molène) en électricité, a été immergée le 25 juin par 55 mètres de fond. La machine est reliée à l’île grâce à un câble sous-marin, et couvre jusqu’à 15% des besoins en électricité de l’île et de ses 800 habitants.

Deux semaines d’interruption

L’ intrusion a eu lieu quelques jours avant son raccordement au réseau électrique de l’île, et a interrompu pendant deux semaines sa production, indique la PME bretonne Sabella. « On a perdu l’ordinateur qui permettait la connexion satellitaire depuis Quimper avec l’unité de pilotage de l’hydrolienne. Cet ordinateur, installé à Ouessant, a été hacké par des russo-cubains », au regard du message diffusé, en espagnol avec quelques mots en cyrillique, a révélé à l’AFP Jean-François Daviau, à la tête de l’entreprise.

Jean-François Daviau
Jean-François Daviau

« Ils ont pénétré dans l’ordinateur et l’ont crypté », a-t-il précisé, ajoutant avoir reçu une demande de rançon de 4 000 dollars. « On n’a pas payé bien sûr » a-t-il assuré dans un sourire amusé, reconnaissant cependant que cela avait « mis un peu le bazar » dans l’installation.

L’hydrolienne, de la taille d’un immeuble de cinq étages, a ainsi arrêté sa production pendant une quinzaine de jours, le temps de changer l’ordinateur et d’installer des protections supplémentaires.

Juliette Paoli