Accueil Collaboratif Des communications en entreprise inefficaces pour 3 salariés sur 10

Des communications en entreprise inefficaces pour 3 salariés sur 10

3 salariés français sur 10 estiment ne pas être équipés des outils technologiques adéquats pour garantir une communication efficace.

Avaya, spécialiste mondiale des logiciels, systèmes et services de communication pour les entreprises, dévoile, dans une étude réalisée par le cabinet YouGov auprès de 3 000 employés dans le monde, que 29 % des salariés français estiment ne pas être équipés des outils technologiques adéquats pour garantir une communication efficace (contre 24 % en moyenne dans le monde), alors que 38 % d’entre eux sont convaincus qu’un environnement plus digital les aiderait à être plus productifs.

Les outils traditionnels sont privilégiés par les salariés français

Paradoxalement, les salariés français semblent privilégiés les canaux de communication plus traditionnels aux outils collaboratifs plus modernes. Ainsi, ils sont 47 % à considérer les appels voix comme le canal idéal, suivi des SMS pour 29 % d’entre eux. La vidéo conférence n’est plébiscitée que par 16 % des employés français. Même chose pour le hot-desking (infrastructures permettant de travailler depuis n’importe où) qui n’arrive qu’en 3ème position parmi les outils de collaboration privilégiés. Pourtant, la proportion de salariés mobiles est majoritaire en France. 47 % des employés français restent installés à leur bureau toute la journée, tandis que 31 % sont en déplacement moins de 40 % du temps et 21 % des répondants sont en déplacement plus de 40 % du temps de leur temps de travail.
La communication texte/voix est le moyen de collaboration le plus répandu quand il s’agit de communication interne. Ainsi, 62 % des répondants français le mentionnent comme le premier canal d’échange avec leurs collègues. Les applications de partage de documents restent, elles aussi, populaires avec 30 % des employés français interrogés qui déclarent utiliser ces outils de communication régulièrement.
Concernant la communication externe, ce sont les dispositifs de bureau mobile permettant de travailler aussi bien sur ordinateur que sur mobile ou tablette (35 % des salariés français) et la communication texte/voix (33 %) qui sont considérés comme les premiers outils pour communiquer avec ses clients et partenaires.

Sous le contrôle de la DSI

En France, le nombre de dispositifs accessibles sans l’implication de la direction informatique reste réduit. Ainsi, seuls 9 % des employés français ont accès à WhatsApp ou à WeChat librement. Ils sont 70 % à Singapour, et même 17 % en Australie et 16 % au Royaume-Uni. De plus, ils ne sont que 11 % à pouvoir utiliser une solution de téléconférence tierce, alors qu’ils sont 32 % à Singapour.
Quand il a été demandé quels outils les employés français aimeraient utiliser librement (c’est-à-dire sans l’intervention de la DSI), ils ont d’abord cité l’accès à distance du serveur (23 %) et les emails sur mobile (22 %). Les outils de collaboration n’ont recueilli que peu de suffrages : seuls 8 % des répondants français souhaiteraient accéder à une solution de téléconférence tierce ; démontrant ainsi que le support de la direction informatique est indispensable pour la généralisation de ses outils collaboratifs que les employés ressentent comme pouvant stimuler leur productivité.

Juliette Paoli