Accueil Sécurité Mystérieuse disparition d’un collaborateur de WikiLeaks : des enquêteurs néerlandais en Norvège

Mystérieuse disparition d’un collaborateur de WikiLeaks : des enquêteurs néerlandais en Norvège

(AFP) – La police norvégienne a annoncé lundi avoir reçu le renfort d’enquêteurs néerlandais pour tenter de retrouver un collaborateur de WikiLeaks, Arjen Kamphuis, expert en cybersécurité, mystérieusement disparu en Norvège depuis trois semaines.

Décrit comme un associé du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, l’expert néerlandais en cybersécurité de 47 ans a été vu pour la dernière fois le 20  août, quittant son hôtel de Bodø dans le nord du pays scandinave. Deux enquêteurs néerlandais sont arrivés à Bodø pour prêter main forte à la police norvégienne, a indiqué celle-ci dans un communiqué lundi.

WikiLeaks évoque une « disparition étrange« 

L’affaire favorise l’éclosion de multiples théories conspirationnistes sur les réseaux sociaux. La police a répété lundi garder « toutes les possibilités ouvertes dans ses recherches ». « Nous n’avons aujourd’hui aucune raison de croire que le disparu ait été victime d’un crime mais nous n’avons aucune observation (…) depuis qu’il a quitté l’hôtel« , a-t-elle souligné. WikiLeaks, qui a dans le passé publié des documents embarrassants pour la diplomatie et l’armée américaines, avait évoqué le 2 septembre sur Twitter une « disparition étrange« .


Un vol prévu le 22 août sur lequel il n’a pas embarqué

Selon des photos de lui circulant sur les réseaux sociaux, Arjen Kamphuis porte de fines lunettes, des cheveux blonds mi-longs et une barbe fine. D’après WikiLeaks, il avait un billet pour un vol le 22 août au départ de Trondheim sur lequel il n’a pas embarqué. Un téléphone qui lui est associé a borné dans la soirée du 30 août près de Stavanger (sud-ouest), à plus de 1 600 kilomètres de Bodø, a indiqué la police norvégienne, qui ne peut toutefois affirmer la présence du disparu à cet endroit.

Pour échapper à la justice américaine qui veut le juger pour la publication par WikiLeaks en 2010 de documents militaires et de câbles diplomatiques américains, M. Assange, un Australien de 47 ans, est de son côté réfugié depuis 2012 dans l’ambassade d’Équateur à Londres