Accueil ESN L’ESN Altaë va créer 6 à 7 entités en Auvergne-Rhône-Alpes et embaucher...

L’ESN Altaë va créer 6 à 7 entités en Auvergne-Rhône-Alpes et embaucher une centaine de salariés d’ici à 2030

L’ESN iséroise, spécialisée dans la gestion et la maintenance de parcs informatique, qui dit profiter de l’essor du télétravail, se lance dans « un développement en filiales afin de mailler le territoire » Auvergne-Rhône-Alpes dès cette année.

Avec un CA de 1,4 M€ lors de sa reprise en 2012, Altaë passe la barre des 3 millions d’euros cette année et double ainsi son chiffre d’affaires, alors que ses 25 salariés ont été et sont sur le front pour assurer l’augmentation d’activité liée à la mise en télétravail des entreprises qui ont besoin que leur parc informatique fonctionne en distanciel et soit également sécurisé. L’enteprise, qui assure d’ordinaire la maintenance informatique sur près de 4 000 postes, indique avoir augmenté son portefeuille client de 10 % sur les 9 derniers mois. L’ESN est persuadé que ette croissance continue confirme son potentiel de business.

Services et centrale d’achat

« Nos résultats 2020, nous les devons à notre modèle économique mais aussi à la parfaite maitrise de toute la chaine de valeur informatique. Altaë a été l’une des premières sociétés informatiques à proposer le mode de facturation au forfait illimité. Grâce à notre centrale d’achat interne qui représente 1/3 de notre CA, nous sommes en capacité d’approvisionner les entreprises sur n’importe quel produit et au meilleur prix. Le mix service / matériel nous assure 97 % de taux de renouvellement de nos contrats », explique Stéphane Ivanic, dirigeant d’Altaë. Et ce modèle, le dirigeant souhaite le dupliquer « via un maillage territorial de proximité », au travers de la réation de Business Units – 6 à 7 filiales à terme sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Une première BU en test

Pour cela, il a recruté sa première dirigeante-associée en charge de leur développement, Suzy Cazzaro. Elle « donnera l’impulsion au développement de la première filiale-test« , indique Altaë. Cette filiale, autonome, servira donc de modèle aux suivantes. « Dès lors que le process sera modélisé, chaque nouvelle création de Business Unit comptera entre 10 et 15 salariés, et sera dirigée par un entrepreneur-associé. Elles seront incubées en interne par le groupe Altaë qui supportera les coûts de développement pour rendre petit à petit chaque unité autonome.« , prévise le groupe. L’ESN espère ainsi créer 100 nouveaux emplois sur la région et générer 20 millions d’euros de CA d’ici à 2030.