Accueil Infrastructure De nouvelles fonctionnalités pour le logiciel de répartition de charge applicatif ALOHA

De nouvelles fonctionnalités pour le logiciel de répartition de charge applicatif ALOHA

Exceliance dévoile les toutes dernières nouveautés de sa solution de load balancing applicatif ALOHA : une interface de programmation (API) pour permettre aux hébergeurs Cloud d’activer des ressources de répartition de charges « on demand », le support du protocole IPv6, et la disponibilité d’une appliance virtuelle sous KVM (Kernel-based Virtual Machine), une solution de virtualisation libre pour Linux.

 

Du load balancing on demand

Avec l’avènement de la virtualisation et du Cloud Computing, les hébergeurs et éditeurs de solutions SaaS sont aujourd’hui en mesure de proposer des infrastructures informatiques et/ou des applications à la demande. Avec sa nouvelle interface de programmation (API), Exceliance permet à ces entreprises d’automatiser le provisionning et la configuration de ses répartiteurs de charge, par zone ou client (scope). Cette API peut être directement intégrée au portail client de l’hébergeur. Dans ce cas, ses clients ont la possibilité de créer et gérer eux-mêmes la configuration de répartition de charge qui leur est dédiée. Elle peut aussi être intégrée à l’outil d’administration interne de l’hébergeur (ou de l’éditeur) pour industrialiser ses processus d’exploitation.

 

IPv6 Ready

Dans cette nouvelle version, les loads balancer Aloha supportent l’IPv6 et sont capables de fonctionner en IPv4 et en IPv6, en parallèle. Ils peuvent ainsi gérer des flux IPv6 de bout en bout, mais aussi servir de passerelle IPv6 vers IPv4. Ce dernier mode d'utilisation permet de présenter un service avec une adresse IPv6 publique, tout en continuant d’utiliser l'IPv4 en interne, évitant ainsi les coûts et le stress d'une bascule de l'ensemble des infrastructures et du patrimoine applicatif qui ne seraient pas compatibles nativement avec le nouveau protocole.

 

Nouvelle appliance virtuelle sous KVM

Diffusés sous forme d’appliances matérielles ou embarqués sur SSD (Solid State Disk), les répartiteurs de charge Aloha connaissent également un franc succès dans leur version « virtual appliance ». Jusque-là disponible uniquement sous forme d’image VMware, le load balancer d’Exceliance s'invite désormais sur les environnements KVM (Kernel-based Virtual Machine), particulièrement utilisés chez les hébergeurs ayant retenu une infrastructure Linux.

Pour plus d'nformations : www.exceliance.fr

 

Frédéric Mazué