Accueil Sécurité Cyberattaques : un collectif spontané demande un plan d’urgence pour les PME

Cyberattaques : un collectif spontané demande un plan d’urgence pour les PME

Resistance Cyber
Naissance du collectif Resistance Cyber

Alors qu’un grand nombre d’entreprises ont été touchées par la cyberattaque mondiale du ransomware WannaCry, un collectif spontané lance un manifeste de « Résistance Cyber ».

« La menace est devenue réalité … aux yeux de tous et toutes« , indique le manifeste qui regroupe chefs d’entreprise en cybersécurité, responsables et représentants de clubs, associations, clusters, référents cyber, journalistes et référents du domaine numérique. « Nous venons d’échapper à une véritable catastrophe. Les effets auraient pu être destructeurs si des infrastructures vitales avaient été touchées : aéroport, contrôle aérien, gares, centrales nucléaires, … », s’alarme le collectif. Et d’indiquer : « Nous, experts, estimons, sans nul doute, que cette attaque n’est que le prémisse d’une opération de plus grande envergure. » Le constat du collectif : la main a été laissé aux professionnels de l’attaque « par notre conservatisme et nos doctrines défensives dépassées et des entreprises de sécurité obnubilées par des intérêts économiques maintenant d’un autre âge. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Le collectif met en cause des investissements financiers qu’il juge « très insuffisants« , et des petits budgets qui restent « dédiés à l’achat de solutions non souveraines qui remettrons en jeu notre capacité de maîtrise sur nos données personnelles.  »

Le collectif réclame des mesures financières pour les PME/ETI, des actions de formation ou encore de développement de technologies

  • Un crédit d’impôt sécurité pour les PME/ETI, visant à financer par des outils souverains la protection du patrimoine informationnel des entreprises ;
  • La stimulation d’une offre de sécurisation des PME, des ETI et des universités, écoles, établissements de Santé, collectivités locales… ;
  • La mise en place d’une plateforme de réponse à incident pour les PME/ETI
  • Le regroupement des entreprises innovantes autour de technologies d’avenir comme l’Intelligence Artificielle et les techniques de big data ;
  • L’émergence d’une offre de sécurité pour les fournisseurs d’OIV, qui peuvent représenter un danger pour les donneurs d’ordre,
  • L’émergence d’une offre de cyber assurance,
  • L’émergence d’un catalogue de produits de confiance adaptés aux PME.
  • La mise place de plateformes de tests qualificatifs de solutions afin de permettre aux entreprises de délivrer des produits certifiés de qualité qui ne présentent pas de failles de sécurité qui pourraient être exploitées,
  • La formation à la bonne pratique du web dans les écoles ;
  • L’ouverture de formations d’ingénierie à la cybersécurité.

 

Les 8 premiers signataires de ce manifeste sont :

Jean-Nicolas Piotrowski, Président d’ITrust, Président du ThinkTank Cybersécurité PRISSM
Daniel Benchimol, Président du cluster Digital Place, Entrepreneur
Damien Bancal, Zataz, influenceur, blogueur
Luc Marta de Andrade, Président de Uneed, Président du Think Tank NUX (Next Humanity)
Clément Saad, Président de Pradéo, Représentant Frenchtech Montpellier
Marc Brami, Directeur de GSMag, Journaliste
Ely de Travesco, Président de Phonesec, Bugbountyzone
Philippe Coste, Head Of Innovation Operation Epitech

 

 

 

 

 

 

Juliette Paoli