Accueil Les Archives Nationales simplifient l'accès à la numérisation avec Spigraph

Les Archives Nationales simplifient l'accès à la numérisation avec Spigraph

Prestataire : Spigraph
Origine : Nouveau
Nom de la société cliente : Les Archives Nationales
Catégorie Métier : Administration/collectivités locales
Type(s) de projet : Gestion d'organisation et projets
Réalisation : Interne
Date de mise en service : 01/01/2012
Actions effectuées : Graphisme, administration

Les Archives nationales ont fait appel à Spigraph pour les accompagner dans l'acquisition d'une nouvelle solution de capture documentaire. Objectif : simplifier l'accès du public aux documents numérisés.

Besoins

Avec un fond documentaire de quelque 300 Km linéaires réparti sur 3 sites, les Archives nationales centralisent les archives de la nation et assurent leur libre accès aux citoyens. En 2012, près de 123 000 documents ont ainsi été communiqués. Afin d'équiper leur site des consultations d'une solution de numérisation, les Archives nationales se sont adressées à Spigraph, expert européen dans le domaine de la capture documentaire. L'outil retenu devait non seulement permettre d'améliorer la qualité des numérisations mais aussi de prendre en charge la totalité des documents gérés : registres épais aux reliures fragiles, parchemins anciens ou plans grands formats… Conservés dans des locaux spécifiquement équipés pour la préservation du papier, ces documents exigent d'être manipulés, lors de leur numérisation, avec toutes les précautions en termes d'éclairage et de chaleur.Au vu de ces contraintes, Spigraph a recommandé le scanner SupraScan Quartz A1 600 DPI HD du constructeur français i2S, conçu pour favoriser la protection des originaux et délivrer des reproductions de qualité. Motorisé, il dispose d'un système d'ouverture selon différents angles pour numériser les ouvrages sans les «aplatir». Il permet ainsi de ménager les reliures et d'obtenir des numérisations de qualité, sans l'inévitable déformation des scanners classiques. Un système d'éclairage additionnel, spécialement conçu pour minimiser le contact avec les documents, complète le processus de préservation des originaux. Parallèlement, il optimise la qualité des reliefs, caractéristique particulièrement adaptée à la numérisation des parchemins plaqués de sceaux, conservés par les Archives nationales.Prenant en charge l'ensemble des formats et des types de documents, le nouveau scanner dispense les agents des Archives nationales de faire appel à des photographes pour les demandes qui ne pouvaient auparavant être gérées en interne. La mise en place de l'outil, assurée par Spigraph, a ainsi permis des économies de coûts et de temps. En effet, là où il fallait auparavant un mois pour traiter les demandes complexes, les Archives nationales ne mettent plus aujourd'hui qu'une journée.

admin