Accueil La Communauté Urbaine de Dunkerque modernise son SI avec iBOLT de Magic...

La Communauté Urbaine de Dunkerque modernise son SI avec iBOLT de Magic Software

Prestataire : Magic Software Enterprises
Origine : Nouveau
Nom de la société cliente : Communauté Urbaine de Dunkerque
Catégorie Métier : Administration/collectivités locales
Type(s) de projet : Gestion d'organisation et projets
Réalisation : Prestataire
Date de mise en service : 01/07/2008
Actions effectuées : Conseil, graphisme, administration

Logiciel

Nom : iBOLT
Editeur : Magic Software Enterprises

Dans un souci de simplification et d'unification de son SI, la CUD décide en 2006 de lancer un vaste projet de modernisation de ses infrastructures. Le Système d'information de la CUD comprenait alors 9 progiciels principaux dont 3 spécifiques, plus des développements réalisés en interne sur la plate-forme AS/400. En 12 ans, la Communauté était passée de 50 à près de 1000 stations de travail.

Besoins

Pierre Melerowicz, DSI de la CUD « Nous avions des problèmes d'interface et d'échanges entre les applications. Ce problème devenait crucial lorsqu'il s'agissait d'ajouter ou de supprimer un progiciel à cet ensemble : on se retrouvait devant un plat de spaghetti ou tout était lié à tout. Cela était particulièrement préoccupant dans le domaine des progiciels financiers» Dans ce contexte, la CUD lance un appel d'offres afin de sélectionner un outil lui permettant d'industrialiser la production de ses interfaces et de répondre à ses besoins d'intégration. Les équipes de la CUD ont étudié les solutions permettant d'automatiser les échanges de données, de supporter les évolutions nécessaires et naturelles du SI, tout en minimisant l'impact de l'intégration des briques à venir.La solution iBOLT de Magic Software est sélectionnée par la DSI, car elle répond à toutes ces exigences. Une autre démarche a alors commencé, au-delà de l'installation du produit et de la formation des équipes: l'appropriation par ces équipes des concepts qui sous-tendent iBOLT et qui représentent une méthode radicalement nouvelle d'écriture des interfaces.Les premières intégrations conduites avec iBOLT portent sur des progiciels qui gravitent autour du système financier. La première concerne le progiciel ARTEMIS, une gestion de projets qui gère les opérations communautaires. C'est un outil essentiel pour la mise en œuvre de la politique de la CUD. Il décrit et instrumentalise les processus de décision de ses opérations, et fournit un tableau de bord pour mesurer l'état de ces opérations et de leur budget par rapport aux axes politiques de la Communauté urbaine. Toutes les interfaces de cette application ont été réalisées avec iBOLT. Ensuite, les équipes ont travaillé sur un système décisionnel de prospective financière utilisé pour la préparation des budgets, puis sur un service externe « Finances Actives », un outil d'analyse budgétaire en service web que la Communauté Urbaine utilise pour gérer ses emprunts de manière dynamique. Forte de ces déploiements, les équipes de la CUD se sont alors inscrites dans une démarche industrielle guidée par les processus. Cette démarche s'est ensuite affirmée avec l'automatisation de plusieurs processus d'exploitation, à commencer par les échanges entre le système d'information financier et la Trésorerie générale. Au-delà de la diminution de la charge de travail, cette automatisation a simplifié le suivi des incidents et l'automatisation des reprises après ces incidents. Dans la démarche ITIL de la Communauté Urbaine, iBOLT permet de gérer plus rapidement et dynamiquement les incidents et les échanges entre progiciels, de garantir et de mesurer les contrats de services, et d'inventer des nouveaux modes d'organisation. La Communauté se dote également d'un nouveau SIG (système d'information géographique) pour mieux gérer tous les problèmes liés au cadastre. Le cahier des charges de l'appel d'offres implique que toutes les interfaces devront être réalisées avec iBOLT, notamment pour aider à la création de cartes thématiques : demandes de logements, recensement etc. iBOLT facilitera les échanges entre les différents progiciels métier et le système d'information.Pierre Melerowicz conclut : « Avec iBOLT, nous avons adopté une démarche pragmatique qui nous a permis d'avancer simplement et naturellement, sans révolutionner notre système d'information,. Nous avons minimisé l'impact de l'intégration des nouveaux progiciels, facilité notre démarche ITIL et notre approche du changement. Nous avons fiabilisé notre SI, nous sommes plus agiles, plus flexibles dans la mise en œuvre des nouveaux produits, et nous pouvons préparer notre prochaine démarche d'urbanisation ».

admin