Accueil Big Data Big Data : big échec ?

Big Data : big échec ?

Engrenage données
Engrenage data

Plus de la moitié des entreprises ont raté des opportunités de développement qu’elles n’avaient pas vu venir parce qu’elles ne disposaient pas des informations nécessaires au moment clé. Cela leur a coûté jusqu’à 30 millions d’euros par an, selon les calculs du rapport « Big Data – Big failure », mené au Royaume-Uni, en France et en Allemagne par PureStorage, spécialiste du stockage Flash, et Morar Research.

Quasiment les trois quarts (72 %) des entreprises collectent des données mais elles ne les utilisent jamais… Et ce manque de traitement des données fait rater des opportunités de développement. 51 % des entreprises ont déclaré qu’elles avaient laissé au moins une opportunité s’échapper. Près d’un tiers (31 %) l’ont vécu plusieurs fois sur une année et quasiment un cinquième (19 %) des entreprises l’ont constaté plusieurs fois par semaine. Le rapport montre également que cela conduit à des pertes importantes : jusqu’à 3 millions d’euros de perte de revenus par an par entreprise pour celles dont les ventes sont comprises entre 150 millions d’euros et 750 millions d’euros. Les pertes sont encore plus considérables pour celles gagnant plus de 1,5 milliard d’euros : environ 30 millions d’euros par entreprise et par an.

etudepurestorageopportunités manquées

Paradoxe, on remarquera qu’à la question : « Est-ce que tout le monde au sein de la société dispose d’un accès aux informations dont ils ont besoin pour prendre les bonnes décisions ? », sur les 36 % qui répondent non, 42 % répondent ouvertement que cela ne serait pas utile ! Alors même que 55 % pensent que si les bonnes personnes pouvaient accéder aux bonnes informations au bon moment, cela engendrerait de meilleures stratégies. Elles pensent même que le personnel serait ainsi davantage impliqué (46 %) et que les ventes augmenteraient (41 %).

etudepurestaoragedisposerdesbonnesinformations

Pourquoi les entreprises ne traitent-elles pas les données ? De façon générale, 48 % ont indiqué que cela exigeait trop de temps, 46 % estiment manquer de compétences internes, 30 % ne possèdent pas les bons outils et 19 % jugent cela trop onéreux.

Etudepurestaoragelesraisonsdumanquedetraitement

Que faudrait-il changer pour que les bonnes personnes aient accès aux bonnes informations ? Toutes sortes de freins empêchent les entreprises de profiter d’une utilisation optimale de leurs ressources, y compris la réactivité de leur main-d’œuvre, la nature de leurs affaires, leur culture interne, leurs attitudes et politiques, les exigences réglementaires…Il peut s’avérer difficile de comprendre quelle est la meilleure façon de procéder. Les compétences, les investissements dans la technologie et le changement de culture sont les trois principales solutions évoquées.

etudepurestoragequavez-vous besoindechanger1

 

téléchargez le rapport ici.

Juliette Paoli