Accueil Cloud computing Bénéficier de placements automatisés en temps réel avec Turbonomic 6.1

Bénéficier de placements automatisés en temps réel avec Turbonomic 6.1

Pour garantir des interactions continues, malgré les performances variables des infrastructures cloud privées et publiques, le déploiement optimisé de services applicatifs ne doit rien au hasard.

 

De leur conception initiale jusqu’à leur exploitation, les applications modernes exigent des ressources matérielles et réseaux, locales ou externalisées, constamment à leur meilleur niveau ; les grappes de serveurs supportent ainsi les pics de trafics des internautes, des salariés ou des partenaires. Mais comment garantir de trouver, à tout moment, ces ressources performantes attendues par les utilisateurs ? Le logiciel d’automatisation Turbonomic 6.1, fondé sur des algorithmes d’intelligence artificielle, s’y emploie tout en garantissant des usages conformes aux règles métiers avec une consommation aussi économique que possible des architectures et ressources mutualisées par les prestataires.

Lire aussi : Turbonomic v6.1 : une mise à jour majeure fondée sur l’IA

 

ADP trouve son assistant automatique

Alain Friquet,
Alain Friquet, Regional Vice President of Sales de Turbonomic

« Les responsables d’infrastructures peuvent reporter des investissements matériels, tout en bénéficiant, en temps réel, de davantage de machines virtuelles ou de serveurs de production.  Ils peuvent planifier la consolidation de trois datacenters vers deux sites, gérer l’évolution des capacités en environnement hybride, répondre à la demande de workloads et de nouveaux projets, et vérifier l’opportunité de migrer une partie des services vers des équipements hyperconvergés ou vers un cloud public », explique Alain Friquet, Regional Vice President of Sales de Turbonomic.

Parmi ses clients, les Aéroports de Paris et une des premières enseignes de la grande distribution apprécient l’assistance et l’automatisation continues apportées aux équipes qui peuvent se concentrer sur l’innovation et la conception de nouvelles applications distribuées.

Dans le cas de fusions-acquisitions, la plateforme Turbonomic peut accélérer l’intégration de deux systèmes d’information virtualisée confirme Alain Friquet : « Elle devient le cerveau d’une solution d’automatisation où l’orchestrateur de services joue le rôle des jambes.»

Migrer vers un datacenter intelligent

Plongée dans un environnement cloud hybride, l’entreprise doit rationaliser ses réseaux et relever son niveau de compétences en infrastructures dynamiques : « La promesse d’un datacenter intelligent, soutenu par l’IA, reste à concrétiser, confirme George Weiss, analyste du Gartner (lire son rapport Comment construire le datacenter intelligent).

Il recommande aux responsables d’exploitation de suivre une approche holistique, combinant la connaissance des réseaux aux algorithmes intelligents pour créer un système auto-apprenant, capable d’optimiser les ressources du datacenter et du cloud, de prévoir et de remédier aux incidents et aux pannes systèmes.

Etablir une correspondance entre la demande de chaque workload et ce que fournit l’infrastructure d’entreprise aide à contrôler le fonctionnement des applications, de façon continue. C’est bien la mission confiée à la plateforme Turbonomic dont le moteur d’aide à la décision (en version 6.1) analyse les performances, le coût et la conformité des données dans toute la pile IT, des couches applicatives jusqu’aux couches physiques de virtualisation et du cloud. Les décisions sont générées à la volée, profitant d’instances réservées sur le cloud AWS, et d’actions de re-dimensionnement, l’entreprise utilisatrice bénéficiant ainsi d’une véritable élasticité pour son cloud hybride.

Une meilleur suivi des performances applicatives

« Turbonomic procure une vision complète des applications et de leurs ressources sous-jacentes, par découverte automatique », explique Alain Friquet. Justement, la compréhension des ressources et de la topologie nécessaires aux applications métiers facilite la prise de décisions automatisées. L’éditeur y ajoute une intégration précieuse aux technologies APM, de gestion des performances applicatives, à commencer par AppDynamics de Cisco, classé en tête du quadrant magic des suites APM (Gartner, mars 2018). Cette intégration facilite le pilotage à la demande des applications, tandis que de prochaines intégrations devraient inclure, entre autres, les solutions de DynaTrace et New Relic. Enfin, l’optimisation des plateformes de conteneurisation devient possible de façon continue et à grande échelle, grâce au soutien des plateformes Kubernetes, d’OpenShift de Red Hat, et de Cloud Foundry de Pivotal.a

 

Turbonomic 6.1

Turbonomic 6.1
Turbonomic 6.1

Lire aussi : Turbonomic v6.1 : une mise à jour majeure fondée sur l’IA

 

Olivier Bouzereau