Accueil Cloud computing Avis d’expert – Lire entre les lignes de la facture du Cloud

Avis d’expert – Lire entre les lignes de la facture du Cloud

Misha Cetrone, VP Cloud Product chez Megaport, un fournisseur de réseau en tant que service, revient pour les lecteurs de Solutions Numériques sur le coût de la facture du Cloud qui reste encore très flou pour de nombreux acteurs de l’IT. 

Selon une étude d’Energy Helpline, les factures d’énergie sont les plus compliquées et les plus difficiles à comprendre. Des relevés des compteurs d’électricité aux relevés de gaz, vous est-il déjà arrivé de vous asseoir et de vérifier chaque ligne de votre facture pour comprendre ce que vous payez réellement ? Aujourd’hui, les factures cloud semblent être l’équivalent commercial des factures d’énergie. La quantité de détails qui y figurent peut être extrêmement complexe pour les équipes informatiques et financières. Pour les équipes achats, qui sont également impliquées dans la signature des coûts du Cloud, comprendre les véritables coûts d’exploitation peut être tout aussi compliqué et prendre beaucoup de temps. Alors que de plus en plus d’organisations se tournent vers le Cloud et que les dépenses informatiques sont allouées ou réaffectées pour financer des initiatives liées, la gestion des coûts générés ne devrait pas être un problème urgent. 

L’adoption du Cloud signifie des dépenses liées au Cloud 

Selon une étude du Gartner, plus d’un tiers des organisations considèrent l’investissement dans le Cloud comme l’une de leurs trois priorités en matière d’investissement. Cependant, un rapport de Flexera a conclu que les organisations peinent à gérer avec précision les dépenses liées. Les organisations auraient dépassé leur budget « cloud » de 23 % en moyenne et les dépenses qui y sont liées devraient augmenter de 47 % l’année prochaine.
Pour rester dans les limites de leurs estimations de dépenses, les services informatiques doivent examiner les postes sur lesquels ils sont en mesure de contrôler les coûts ou d’économiser de l’argent, notamment en réduisant les dépenses de connectivité au Cloud et en évitant les mauvaises surprises dues aux frais de sortie des données.

Le prix de la connectivité

L’essor des fournisseurs de services cloud a permis aux organisations d’adopter une approche hybride de leur infrastructure informatique, en utilisant des systèmes à la fois dans le Cloud public et privé ainsi que des infrastructures sur site. Pour que les entreprises puissent tirer le meilleur parti du Cloud, elles doivent s’assurer qu’elles disposent de la flexibilité nécessaire en matière de connectivité réseau. Cela signifie qu’elles doivent être en mesure de se connecter au Cloud à tout moment en fonction des charges de travail et des besoins spécifiques de l’entreprise.

Une approche plus traditionnelle de la connectivité réseau peut cependant se traduire par des contrats pluriannuels, une infrastructure rigide et une incapacité à évoluer en fonction de la demande. Par conséquent, pour que les entreprises puissent profiter pleinement des avantages de l’élasticité du modèle cloud, elles ont besoin d’une solution qui leur permette d’optimiser la connectivité réseau de manière tout aussi flexible. 

Les coûts cachés de la sortie des données

Les frais de sortie des données constituent un autre défi pour les départements informatiques lorsqu’ils envisagent de réduire les dépenses liées au Cloud computing. Les frais de sortie correspondent au coût des données qui quittent le fournisseur d’accès au Cloud. Ils représentent généralement une grande part des dépenses. En mars 2020, cette réalité a frappé la NASA de plein fouet. L’agence spatiale n’avait pas anticipé les coûts des téléchargements de données issues du Cloud par leurs scientifiques. La sortie des données est facturée à 10 cents par gigaoctet en moyenne. Or il peut être difficile de prévoir la quantité de données à extraire du Cloud et l’endroit d’où elles le sont. L’impossibilité de prévoir ces coûts peut entraîner des dépenses qui s’élèvent à des chiffres étonnamment élevés.
Il est donc important pour les organisations de trouver des moyens d’économiser sur ces frais et d’éviter de devoir régler des factures astronomiques.

Une plateforme Network as a Service pour réduire les coûts

Une plateforme de type « Network as a Service » (NaaS) offre une solution aux défis de connectivité et de sortie des données, permettant aux entreprises de profiter pleinement des avantages du Cloud. Grâce aux solutions NaaS, les entreprises peuvent faire évoluer les connexions réseau à tout moment, ce qui contribuerait à réduire les coûts et à optimiser les performances de connectivité. De plus, cela leur évite de devoir s’engager dans des contrats à long terme, de payer des frais uniques ou des frais d’installation et de compter sur les équipes de mise en œuvre pour établir la connectivité ou modifier les architectures de réseau. Cette approche permet également de réduire les frais de sortie de données lorsqu’une connexion dédiée au Cloud est utilisée.