Accueil Channel Authentification : Okta va racheter Auth0 pour 6,5 milliards de dollars

Authentification : Okta va racheter Auth0 pour 6,5 milliards de dollars

L’éditeur californien Okta va racheter pour 6,5 milliards de dollars son concurrent américain Auth0, l’éditeur d’une plate-forme d’authentification à signature unique (SSO) et d’autorisation. Il signe signe ici le second plus important rachat du secteur de la cybersécurité.

L’éditeur californien spécialisé dans la gestion des identités et des accès signe ici le plus important rachat du secteur de la cybersécurité depuis celui en 2019 de l’éditeur Symantec par le constructeur Broadcom pour 7.6 Md$. Okta va débourser lui pour 6,5 milliards de dollars, au prix de prix de 276,21 dollars par action, pour s’offrir Auth0, un éditeur américain d’une plate-forme logicielle d’authentification à signature unique (SSO) et d’autorisation.

Fondé en 2013, Auth0 est un habitué des marchés financiers. L’éditeur a déjà levé 332,3 millions de dollars, dont 120 millions de dollars en juillet 2020 grâce à l’aide du fonds Salesforce Ventures de Salesforce, éditeur californien de CRM dont sont issus les deux créateurs d’Okta. Cette nouvelle levée de fonds a valorisé Auth0 à 1,92 milliard de dollars.

Okta déclare que son confrère Auth0 restera une unité commerciale indépendante au sein de son groupe, une bonne nouvelle pour ses revendeurs en France et dans le monde. Okta estime que cet accord donnera aux entreprises un plus grand choix dans la gestion des identités pour leurs besoins spécifiques. Il commercialise déjà six services en mode saas, dans le cloud d’AWS, dont un service de signature unique (SSO) qui permet aux utilisateurs de se connecter avec un seul identifiant aux applications telles que Gmail, Workday, Salesforce, etc.

Un rachat mal accueilli par la bourse américaine. L’action d’Okta a chuté brutalement de 32,22 dollars (13,36%) à 209 dollars par action mercredi dernier, ce qui est l’un de ses plus bas niveaux selon les analystes locaux. Pourtant, l’utilisation d’une plateforme de gestion des identités et des accès s’est accélérée en raison de la COVID-19, qui a favorisé le recours aux applications dans le cloud par les télétravailleurs.