Accueil Sur le smartphone

Sur le smartphone

La virtualisation applicative semble la plus pertinente sur ces terminaux de petites tailles et dotés d’un écran limité. L’avantage de cette virtualisation, c’est que l’on isole l’application dans une “bulle” que l’on exécute sur le Smartphone via un client installé préalablement ou directement depuis un navigateur mobile. Et on évite d’utiliser le logiciel dans un système virtualisé qui n’a aucun intérêt sur téléphone.

On évoque aussi la disponibilité d’un hyperviseur sur Smartphone. La virtualisation in situ sur le téléphone pose de nombreux problèmes : administration, performance, utilisabilité à cause de la taille de l’écran. Citrix, VMware ont présenté de telles approches, cependant, aujourd’hui, il faut se montrer d’une grande prudence.

Conclusion : la virtualisation sur Smartphone présente un intérêt limité excepté peut- être pour la virtualisation application, pour accéder à un logiciel dédié partout. Mais les contraintes matérielles et réseaux (voir ci-dessous) limitent de facto l’usage de ces solutions.

admin