Accueil Relever de nouveaux défis

Relever de nouveaux défis

Les élus locaux tiennent à se distinguer avec des télé-services novateurs, illustrant l’entrée de leur cité dans le 21e siècle. Du coup, le DSI, responsable de la veille technologique, doit porter l’innovation et faire progresser les systèmes d’informations à moindre coût. Le modèle cloud, les réseaux sociaux et les projets de libération de données publiques (open data) transforment ses projets et les missions de ses collaborateurs directs (lire l’encadré ci-contre). Fini le management de haut en bas : “d’ici à 2030, l’exercice consistera à faire faire et à aider à faire localement. Il faudra tenir compte des outils numériques et des formes d’intelligence connective, collaborative et collective pour que les choses progressent par co-régulation et par co-décision entre les principaux intéressés”, prévient Joël de Rosnay. Le DSI du secteur public sélectionne déjà les services décisionnels, les outils collaboratifs et les technologies mobiles dans ce sens. Ces éléments doivent être coordonnés et réellement profitables aux élus, aux agents et aux citoyens, les trois familles d’utilisateurs de la collectivité. En outre, le DSI doit participer, à présent, aux projets structurants comme les smart grids ; il doit faciliter la gestion de l’énergie et des véhicules électriques mis à disposition des salariés, des administrés ou des visiteurs. Cela fait partie de ses nouveaux défis. “ Avec ses accès standard aux applications Web, le cloud ouvre la porte à d’autres modes de travail. Lorsque la responsable RH d’une petite commune réalise que l’application de paie fonctionne sur sa tablette à domicile, elle est moins réticente à sortir les données de la mairie”, souligne Francis Kuhn, le directeur du Sictiam, un syndicat mixte au service de 230 collectivités sur cinq départements.