Accueil Prédire l'avenir

Prédire l'avenir

Les outils actuels permettent d'aller plus loin que l'analyse descriptive des données et de faire des analyses prédictives à partir de modèles mathématiques, de simulations et d'alertes, pour anticiper les comportements des marchés. Pour reprendre notre exemple ci-dessus, ces analyses permettront de simuler la situation de novembre 2011. La BI peut même aller encore plus loin et c'est là le stade ultime du décisionnel, pour agir en fonction de règles et de politiques définies au préalable, voire même mettre en place des modèles non-linéaires et utiliser des données elles-mêmes issues des modèles prédictifs. C'est la BI prescriptive. Mais pour l'heure les éditeurs se concentrent surtout sur le prédictif.

Dans notre exemple, une fois les caractéristiques de la chute des ventes de calendriers de l’avent et des clients concernés établies, l'entreprise pourra élaborer un modèle mathématique qui lui permettra de probabiliser le comportement futur des clients : modèle d’acquisition simple, modèle d'attrition, pour déterminer le taux de défection des clients, modèle de vente additionnelle ou, plus élaboré, modèle de vente croisée, destiné à évaluer les chances pour que le client achetant tel ou tel article achète également un calendrier de l’avent. Mais il ne s'agit pas pour l'entreprise de se lancer dans l'élaboration d'algorithmes et de requêtes sans fin : les utilisateurs veulent des outils simples, rapides et n'impactant pas le fonctionnement du SI. Il faut donc que les outils proposés intègrent ce besoin.
L'analyse prédictive reste toutefois pour l'instant le fait d'un petit nombre : selon le baromètre Decideo.fr, plus de la moitié des entreprises interrogées disent ne pas en connaître le concept et seules 5% déclarent avoir mis en place une première application de ce type. Pourtant, l'offre est aujourd'hui pléthorique, de SAS Institute avec Rapid Predictive Modeler à IBM, qui a racheté pas moins de 14 éditeurs du monde de la BI ces dernières années, ce qui lui permet notamment de conjuguer les offres du français Ilog à celles de SPSS dans le produit SPSS Decision Management, qui propose à la fois des modèles prédictifs et des règles métiers (cf. encadré « PhotoBox met à profit les analyses prédictives »).

admin