Accueil Les limites de la compacité

Les limites de la compacité

Le poids et les dimensions des solutionsfigurent parmi les premiers critères à considérer. La taille des groupesde travail détermine ces deux caractéristiques, les choix oscillantentre matériel portable ou déplaçable. La technologie jet d'encreautorise la conception de solutions d'une réelle compacité, viennentensuite le LED puis le laser. Mais l'usage de feuilles A4 ou A3 imposeune limite d'encombrement que les fabricants auraient du mal à dépasser.Ils le pourraient, mais les solutions perdraient alors leur intérêt,tant au niveau de l'alimentation automatique de papier que des logementspermettant de conserver les consommables. La miniaturisation descomposants est une piste plus pertinente que chaque fabricant suit augré des progrès réalisés dans l'industrie IT, mais compte tenu destechnologies qu'elles exploitent, les solutions d'impression auronttoujours un certain volume. On observe tout de même de réelles avancéessur le plan de l'accès aux principales fonctions, matérialisé désormaispar un écran tactile et de plus en plus large afin d'y afficher plusd'informations. Idem pour la régulation de la consommation électrique,optimisée par des modes de veille et de mise en hibernation plusperformants à chaque génération de matériel. La connectique, l'usage pardes personnes en situation de handicap ou encore le design sont aussides domaines sur lesquels les constructeurs se penchent régulièrementpour satisfaire tous les scénarios de déploiement. 

Sur le plan de la mobilité, la technologied'impression n'apporte rien. Le recours à un serveur d'impression sansfil pour connecter l'ensemble des périphériques dans un espace donnéimplique simplement la présence d'un module wifi sur chaquemultifonction. Le dispositif sert aussi à satisfaire les demandesd'utilisateurs en situation de mobilité et qui cherchent à imprimerdepuis leur portable, tablette ou smartphone. Qu'il s'agisse del'attribution d'email au matériel ou de l'usage de couches applicatives,les vertus des liaisons sans fil sont cependant plus séduisantes pourles gestionnaires de parc que pour les utilisateurs eux-mêmes qui, misesà part les forces commerciales, sont dans les faits peu nombreux àrecourir à cette ressource. Tout aussi efficace, le port USB impose undéplacement vers le MFP mais offre une plus grande liberté d'impressionou de numérisation à la demande. Sans fil ou via une clef, ces pratiquesnécessitent de pouvoir identifier et authentifier les utilisateurs. Làencore, les concepteurs de solutions sont tributaires de développementsqu'ils ne maîtrisent pas directement. Ils sont passés des codes pin auxbadges magnétiques et vont multiplier demain l'usage de cartes à pucessans contact.