Accueil Le concept de FRP

Le concept de FRP

Au delà de la comptabilité, trésorerie, immobilisations, rapprochements et transmissions bancaires, gestion des risques et des litiges, reporting financier sont autant de facettes d'un système de gestion financière en entreprise. Par ailleurs, selon une étude menée par IDC il y a quelques années et commanditée par Sage, 20% des entreprises utilisaient à l'époque leur suite financière à l'exclusion de toute autre solution logicielle. C'est ce qui a conduit l'éditeur à proposer des suites financières intégrées, avec Sage 1000 et Sage FRP X3. Le concept de FRP (Finance Report Planning) était né : le FRP est à la sphère financière ce que l'ERP est à l'entreprise. Orienté moyennes et grandes entreprises, Sage 1000 FRP intègre tous les composants nécessaires aux directions financières : comptabilité générale, auxiliaire, analytique et budgétaire, engagements, achats, ventes, stocks, notes de frais, immobilisations, trésorerie prévisionnelle, simulations, arbitrages, audit des conditions bancaires, analyse financière, reporting, budget de trésorerie. La solution prend en outre en charge les paiements par tous moyens, la communication bancaire et les rapprochements. Elle génère également les états comptables et fiscaux comme la liasse fiscale et les télédéclarations. Elle prend enfin en charge les recouvrements clients, la consolidation et la performance financière. Mais Sage n'est pas seul à proposer une solution de ce type : Cegid, le leader français des logiciels de gestion, couvre aussi, avec Yourcegid Finance, l'intégralité de la chaîne financière. L'éditeur met notamment en avant le pilotage de la performance et estime que celui-ci s’impose aux organisations dans le contexte très concurrentiel des marchés actuels. Il propose des outils de suivi des activités de l’entreprise à travers des indicateurs de performance, pour prendre les bonnes décisions au bon moment. Ces indicateurs font d'ailleurs partie intégrante de la communication financière et ne sont plus réservés aux seuls opérationnels : la fidélisation des actionnaires et des investisseurs est en effet aujourd'hui un enjeu majeur des directions financières. Anael fait désormais partie de l'offre d'Infor et cohabite dans le riche portefeuille de l'éditeur avec Infor10 Financials Business (SunSystems) et, depuis 2011, avec Lawson S3 Financial Management. Chez Infor, FRP se dit FMS (Financial Management System), mais le concept est le même. Notons que le cabinet BDO Audit & Assurance B.V. a récemment certifié Infor10 Financials Business (Sun- Systems) pour sa conformité aux critères imposés par les normes IFRS. Autre solution à la couverture fonctionnelle très large : CODA-Financials. Multilingue, multidevises, multisociétés et multiculturel, ce logiciel est très à l'aise dans un environnement international. Il repose depuis ses origines, en 1979, sur l'unicité de son instance et est doté d’une base de données unifiée et centralisée, ce qui est le principe même d'un ERP ou, par extension, d'un FRP. CODA se présente comme l'alternative “best-of-breed” à l'ERP, que l'éditeur juge onéreux à l'achat et à la mise en oeuvre, peu capable de s'adapter au changement et au ROI aléatoire. L'approche “best-of-breed” nécessite cependant une intégration dans le SI de l'entreprise. En général, les éditeurs de ces solutions ont développé et fournissent des interfaces avec les systèmes les plus répandus sur le marché. Celles-ci passent désormais souvent par le langage XML et les services Web ; plus souples, ces technologies permettent aussi un interfaçage en quasi-temps réel.

admin