Accueil Évolution du marché ou des services ?

Évolution du marché ou des services ?

Le terme de SS2L est spécifique à la France : “ailleurs, les prestataires de services Open Source se regroupent en clusters et n’ont pas de dénomination particulière. En France, on aime les catégories alors qu’à l’étranger on est plus pragmatique”, constate David Sapiro, qui estime que ce n’est pas le métier de service mais le marché qui a évolué, au cours des 5 dernières années. “La notion de SS2L est devenue de plus en plus restrictive du fait de l’émergence des éditeurs de logiciels libres. Plus le temps passait, plus les libertés se complexifiaient et plus on a assisté à des phénomènes de lock-in (dépendance du client vis-à-vis du prestataire, NDLR). De plus en plus, les lock-in se sont faits au niveau de la prestation de développements spécifiques ; le client est devenu dépendant du prestataire pour la maintenance de son code. Il se retrouvait dans la même situation qu’avec un éditeur de solutions propriétaires”. Patrice Bertrand ajoute : “de ce fait, le positionnement des SS2L ne pouvait plus être le support, au moins de troisième niveau, chasse gardée de l’éditeur. Mais cette partie-là garde une pertinence pour les SS2L sur les produits de communautés”. Pour Véronique Torner, le métier évolue selon deux axes : “si, il y a quelques années, les clients achetaient avant tout des prestations mais pas forcément de l’Open Source, le terme n’est aujourd’hui plus tabou et est entré dans l’entreprise. L’activité au forfait a de ce fait évolué vers plus d’assistance en régie. Et le marché du support a explosé, sur toutes les briques Open Source, depuis l’infrastructure jusqu’à l’applicatif”.

admin