Accueil Des utilisations très diverses

Des utilisations très diverses

Il existe des “stars” du SaaS, comme les applications collaboratives ou celles de CRM, qui occupent toujours les premières places des études des analystes sur le sujet. La dernière enquête de Saugatuck Technology, cabinet de conseil et d'expertise américain spécialisé, ne déroge pas à la règle, comme le montre la figure 2 : le CRM arrive en première position en Europe et en Asie, avec 52% des répondants qui déclarent en être déjà équipés ou envisager de le faire d'ici à 2012, ex-æquo avec les applications de planification et de budget en Europe, avec les applications d'analyse financière en Asie. Quant aux applications collaboratives, elles font jeu égal avec le service et le support clients, à 51% des répondants équipés. Mais on note une grande disparité de l'adoption de ces applications en fonction des régions : le collaboratif est en première position des applications SaaS aux États-Unis, en 4e en Europe et seulement en 17e position en Asie. Quant aux ERP et aux applications de gestion de production, elles arrivent, là encore sans surprise, en dernière position. Il y a plusieurs explications à cela : l'installation d'une telle application est un projet majeur, structurant, impliquant toute l'entreprise et sou vent une restructuration des processus. Saugatuck a beau affirmer : “notre position a toujours été que les solutions de gestion dans le cloud sont et devraient être considérées comme faisant partie à part entière de l'informatique de l'entreprise”, on n'externalise pas une application aussi stratégique qu'un ERP aussi facilement qu'une application de gestion des notes de frais. Et les réticences à externaliser les données, essentielles à la vie et à l'activité, sont d'autant plus fondées. En outre, les cycles de décision sont beaucoup plus longs pour un ERP, ce qui peut expliquer un certain “retard à l'allumage”. Enfin et surtout, les centres de décision ne sont pas les mêmes : dans le cas de l'ERP, c'est la direction générale qui décide, tandis que pour la gestion des notes de frais ce sera un chef de département.

admin