Accueil Convergence

Convergence

La modélisation des processus, passage obligé du BPM, se traduit évidemment par un modèle qui prend tout son sens lorsqu’il est complété par les données métier manipulées par les processus collaboratifs. Ainsi, les éléments applicatifs qui sont au coeur du métier peuvent coexister au sein d’un modèle avec les notions d’acteurs, de temporalité et de tâches qui régissent les traitements auxquels ils sont soumis. Il en résulte des possibilités inédites pour animer efficacement ces données et les mettre en oeuvre dans le cadre des dossiers où elles existent. En faisant résider de manière juxtaposée le savoir-faire fonctionnel avec les éléments métier manipulés, on permet aux développeurs et concepteurs d’applications opérationnelles d’alimenter de manière cohérente et maîtrisée les processus avec les données attendues. Ainsi, une nouvelle génération de suites BPM voit le jour proposant des environnements intégrés pour une dimension collaborative sans précédent : les processus sont exprimés sous forme de modèles, ces derniers étant ensuite exploités à la façon MDD pour produire l’application finale. La possibilité de composer des applications à partir de ressources provenant d’interlocuteurs divers (experts fonctionnels, développeurs, architectes, analystes) devient ainsi une réalité.

Cette évolution déterminante est d’ailleurs soulignée par une étude récente de Gartner (décembre 2009) qui y voit l’amorce d’un changement durable sur la manière de concevoir des systèmes métier, caractérisé par la convergence du BPM et de la composition d’application permise par le MDD. Selon cette étude, cette approche est mieux à même de véhiculer les concepts du Web 2.0 et de la SOA et procurera un différenciateur fort dans la stratégie qui sera adoptée par les éditeurs de logiciels.

admin