Accueil Clustrix , la potion magique des bases de données

Clustrix , la potion magique des bases de données

San Francisco, pense avoir trouvé le Graal, en proposant un système de bases de données réparties sur plusieurs serveurs et compatible MySQL. L’architecture de base comporte 3 serveurs et peut aller jusqu’à 20.
Dans la théorie des bases de données réparties, il n’existe que deux choix : amener les données au moteur de requêtes ou l’inverse. Et c’est cette dernière solution que Clustrix a adoptée. Elle nécessite une architecture permettant le découpage des demandes pour les envoyer aux serveurs ad-hoc. Ce moteur a été baptisé Clustrix Sierra.
Les fragments de requête sont alors exécutés en parallèle sur les différents noeuds, et renvoient leurs données pour consolidation. On obtient alors des performances linéaires avec l’accroissement du nombre de serveurs.

D’autres technologies sont associées pour améliorer les performances : tout d’abord une liaison entre les serveurs de type Infiniband à 10 Gb/s et d’autre part la possibilité de dupliquer certaines tables sur plusieurs serveurs afin d’accélérer les jointures.
L’autre intérêt de la solution Clustrix est sa facilité d’évolution. On peut en effet rajouter un serveur à chaud, et le système adaptera sa répartition de données automatiquement pour profiter au mieux de l’espace supplémentaire disponible.
Toutes ces technologies sont absolument fascinantes, mais nécessitent un grand nombre d’expertises différentes avec, de plus, l’expérience de leur intégration.

admin