Accueil Allianz, une relation client gagnant-gagnant avec la "Conduite connectée"

Allianz, une relation client gagnant-gagnant avec la « Conduite connectée »

Grâce au Big Data et à l’Internet des Objets, Allianz France a lancé fin 2015 une offre d’assurance automobile sur le modèle du “pay how you drive” afin de réduire la sinistralité et enrichir la relation client.

 

Delphine Asseraf
Delphine Asseraf

“Les objets connectés, couplés au smartphone et au Big Data, représentent de nouvelles opportunités pour les assureurs en termes d’amélioration de la connaissance client, du développement de nouveaux modèles tarifaires, et de la création de nouvelles offres et de services, souligne Delphine Asseraf, directrice digital, marque et communication d’Allianz France. Nous utilisons le Big Data dans trois cas principaux. D’abord pour analyser le parcours Internet afin de faire des clusters de profils (profils jumeaux), ce qui permet de personnaliser la page d’accueil quand l’internaute arrive sur le site et d’améliorer la souscription. Ensuite pour optimiser les achats média afin d’acquérir de la clientèle. Enfin, pour proposer l’offre “Allianz Conduite connectée” aux assurés, dont les objectifs sont de réduire la sinistralité et le déficit de contact avec nos clients.”

Respect de la vie privée et confidentialité

Allianz a travaillé avec la CNIL pour la confidentialité et le respect de la vie privée de son offre d’assurance automobile. L’assuré volontaire équipe sa voiture d’un boîtier Tom-Tom Telematics Link100, disponible pour 1 euro par mois, et appairé en Bluetooth au smartphone du conducteur. Le boîtier collecte les données de conduite mais est dépourvu de puce GPS pour ne pas tracer ses déplacements.

Duster

Afin d’offrir aux conducteurs prudents et responsables une réduction à la date anniversaire du contrat, Allianz France calcule chaque mois une réduction basée sur trois indicateurs : le style de conduite (analyse des virages, freinages et accélérations), l’usage (analyse du temps d’utilisation de la voiture de jour et de nuit, en semaine et le week-end, de l’environnement et des conditions de circulation), la fréquence (analyse du nombre de jours d’utilisation de la voiture dans le mois).

Un rôle de prévention et des économies à la clé

Il n’y a pas de pénalité en cas de mauvais rapport de conduite. Les données de conduite sont restituées dans l’application Allianz Conduite connectée sur iOS et Android, permettant à l’assuré de visualiser son style de conduite. En outre, le dispositif permet aussi de faciliter l’appel à l’assistance. Et, en cas de détection de choc violent, un appel automatique est généré.

Delphine Asseraf explique : “nous voulons construire une relation gagnant-gagnant avec nos clients et avons un rôle de prévention. Nous souhaitons être à leurs côtés quand ils prennent la route : les informer, protéger, assister et maintenant les encourager à conduire de manière responsable. Ce modèle va permettre aux conducteurs prudents de réaliser une économie allant jusqu’à 30% sur leur tarif d’assurance sans pénaliser les mauvais conducteurs.”

 


L'application Allianz Conduite connectée est disponible sur iOS et Android
L’application Allianz Conduite connectée est disponible sur iOS et Android

Les voitures
semi-autonomes
moins chères
à assurer

 

L’Internet des Objets ne sert pas qu’à calculer des statistiques, il est aujourd’hui au cœur de l’automobile. Aussi, depuis mai 2016, Allianz France permet aux propriétaires de véhicules équipés d’au moins une des technologies suivantes de bénéficier jusqu’à 25% de réduction sur leur prime d’assurance :

  • – système de freinage d’urgence autonome ;
  • – dispositif de stationnement automatique capable de gérer la direction comme l’accélération et le freinage (à l’exception des radars par ultrasons et/ou caméra de recul) ;
  • – régulateur de vitesse adaptatif avec fonction automatisée de freinage.

“Les analyses du centre de recherches européen d’Allianz sur les risques automobiles ont démontré l’efficacité de certains dispositifs d’aide à la conduite. Aussi avons-nous décidé d’encourager leur usage en proposant une tarification avantageuse aux propriétaires de véhicules semi-autonomes”, explique François Nédey, directeur technique assurance de biens et de responsabilités d’Allianz France.

 

Christine Calais