Accueil cyber-guerre 800 cyberagents de sécurité vont être recrutés dans la police et la...

800 cyberagents de sécurité vont être recrutés dans la police et la gendarmerie

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé au Forum international de la cybersécurité (FIC) à Lille que 800 personnes seraient dédiées à la cybersécurité parmi les 10 000 policiers et gendarmes que le gouvernement a promis de recruter d’ici la fin du quinquennat.

« L’insécurité de demain sera aussi et avant tout numérique« , a prévenu le ministre dans une allocution devant plusieurs centaines de personnes, au FIC. Si « pour le moment les dommages humains et matériels sont contenus« , « cette menace a gagné du terrain« , a-t-il constaté. Dès lors, « il s’agira d’organiser le renforcement de l’Etat dans ce domaine: 800 policiers et gendarmes sur les 10 000 créés dans le quinquennat seront dédiés à la cybersécurité« , a déclaré M. Collomb. « Aujourd’hui l’outil numérique amène des moyens nouveaux. Quelqu’un victime d’une agression peut photographier les lieux et l’envoyer directement à la gendarmerie qui peut commencer l’enquête« , a-t-il expliqué.

Le ministre a identifié quelques-uns des nouveaux risques: vol de données, fraude à la carte bancaire, blocage des infrastructures de télécommunication… « Face à cette menace diffuse, réticulaire, qui peut s’immiscer dans chaque smartphone, l’action institutionnelle ne saurait suffire », a-t-il souligné. « C’est bien la résilience de l’ensemble de la société qu’il faut construire », a-t-il ajouté, évoquant la nécessaire « sensibilisation des publics scolaires » et des PME dans les années à venir. Gérard Collomb a enfin souligné la nécessité de développer la lutte à l’échelle européenne, alors que l’UE accuse un retard important sur les Etats-Unis, qui dépense six à sept fois plus en la matière.

 

Auteur : La Rédaction avec AFP