Accueil Emploi + 21 % d'offres emploi pour les informaticiens au 1er trimestre 2012...

+ 21 % d'offres emploi pour les informaticiens au 1er trimestre 2012 selon l'Apec

Pour la première fois depuis trois ans, l'APEC note que les intentions d’embauche des entreprises sont en baisse au second trimestre, ce qui traduit une grande prudence, voire un certain pessimisme. Déjà, au trimestre précédent, les entreprises ont été un peu moins nombreuses à embaucher au moins un cadre qu’il y a un an (54 % contre 56 %). Selon Marie-Françoise Leflon, Présidente de l’Apec, « Le fléchissement observé est également lié au manque de visibilité sur la croissance à venir en France. Toutefois, il est encore trop tôt pour dire si cette baisse va se poursuivre, les recruteurs interrogés étant confiants sur l’amélioration de la situation de leur entreprise dans les prochains mois. »

Toutefois, dans ce contexte morose, le secteur des activités informatiques se maintient à haut niveau. En effet, 91 % des entreprises interrogées ont recruté au moins un cadre au premier trimestre 2012, en hausse d’1 point par rapport au premier trimestre 2011. Elles sont en outre très confiantes. Un tiers des entreprises estime que leur situation économique va s’améliorer dans les mois à venir, soit la proportion la plus élevée parmi l’ensemble des secteurs d’activité.

Cependant, la progression du volume des offres d’emploi cadre est également ralentie dans le secteur des Activités informatiques (19 % des offres) : + 13 % au premier trimestre 2012 contre une hausse de + 56 % au premier trimestre 2011.

Dans la fonction Informatique (26 % des offres), l’augmentation du volume des offres ralentit : + 21 % au premier trimestre 2012, après + 32 % au quatrième trimestre 2011. Ce ralentissement concerne en premier lieu l’Informatique de gestion dont le volume d’offres stagne (+ 1 %). Les autres domaines de l’Informatique sont en croissance mais à des niveaux différents, de + 11 % pour la maîtrise d’ouvrage et fonctionnel à + 83 % pour la Direction informatique.

 

Frédéric Mazué