Accueil Enquête 10 minutes, et plus, par jour de perdus à attendre qu’une application...

10 minutes, et plus, par jour de perdus à attendre qu’une application réponde…

Mind the Gap
Etude Nimble Storage Mind the Gap

48 % des européens en et 54 % des américains affirment perdre plus de 10 minutes par jour en attendant qu’une application réponde, affirme une étude de Nimble Storage.

Une étude mondiale menée par Nimble Storage, spécialiste du stockage, et le cabinet Oxford Economics , révèle l’impact des retards d’exécution des applications sur la performance d’une entreprise. Selon ce rapport intitulé « Mind the Gap », les retards dans la propagation et le rafraichissement des données des applications, « l’App-data gap » tel que définit par Nimble, peut causer d’importantes baisses de productivité et pertes économiques. Sur la base de calculs issus des résultats de l’étude, les entreprises américaines perdent potentiellement 7,5 milliards de dollars en temps de travail par an à cause de retards et d’interruption.

Près des deux-tiers des personnes interrogées dans le monde, et 53% des répondants en Europe, estiment que la rapidité des applications qu’ils utilisent impacte considérablement leur capacité à accomplir au mieux leurs tâches au travail. Plus de 40% des répondants évitent d’utiliser certaines applications au travail parce qu’elles fonctionnent trop lentement. 48% des répondants en Europe et 54% aux Etats-Unis affirment perdre plus de 10 minutes par jour en attendant qu’une application réponde. Et plus de 50% des personnes interrogées affirment être moins tolérantes aux retards qu’elles ne l’étaient il y a cinq ans

Les millennials sont les plus affectés

77% des millennials affirment qu’une performance d’application sous-optimale affecte leur capacité à donner le meilleur d’eux-mêmes, comparé à seulement 50% des baby-boomers et 72% des générations X. La moitié des Millennials interrogés disent avoir arrêté d’utiliser une application parce qu’elle fonctionnait trop lentement, soit beaucoup plus que les utilisateurs des autres tranches d’âge. Plus des trois-quarts des millennials disent être occasionnellement ou constamment pénalisés par des retards lors de requête ou de transmission d’informations avec un logiciel métier, comparé à 60% pour les baby-boomers.

Résultats clés par région

Contre 53 % en Europe, 76 % des répondants aux Etats-Unis et 72 % en Asie du sud-est sont plus exigeants en termes d’infrastructures technologiques, la majorité considérant que la rapidité des applications qu’ils utilisent affecte considérablement leur capacité à donner le meilleur d’eux-mêmes. 56% des répondants aux Etats-Unis affirment perdre plus de 10% de leur temps de travail à attendre que la technologie fournisse les informations dont ils ont besoin, comparé à 36% pour  en Europe, 40 % en Australie et 57 % en Asie du sud-est.

Quelles causes expliquent ces problème d' »app-data gap » ?

Selon Nimble, qui s’appuie sur une autre étude qui analyse plus de 12 000 cas documentés de problèmes « d’app-data gap » au sein de la base de 7 500 de ses clients, 54% des problèmes sont indépendants du stockage. La majorité d’entre eux résulte de problèmes de configuration (28%), d’interopérabilité (11%), d’absence des best practices non liées au stockage et impactant la performance (8%). Dans 7% des cas, il s’agit de problèmes d’hôte, de calcul ou de VM. Parmi les 46% de problèmes de stockage détectés, matériel et logiciel, l’assistance pour une mise à jour logicielle et la régression de performance sont les plus courants.

 

L’enquête a été menée auprès de 3 000 responsables informatiques et utilisateurs d’applications métiers basés aux Etats-Unis, en Europe (Allemagne, France, Royaume-Uni), en Australie et en Asie du sud-est.

 

 

Juliette Paoli