En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 11/10/2017
    Les Assises de la sécurité et des systèmes d’information 2017

    La 17ème édition des Assises de l'événement incontournable en matière de cybersécurité aura lieu du 11…

    en détail En détail...
  • 26/09/2017
    Salons Solutions 2017

    Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-achats, Demat', Serveurs & Applications…

    en détail En détail...
Paessler_Restez-au-top-Securite_Leaderboard

Saint Valentin ou Saint Hack ?

Paessler_Restez-au-top-Securite_Pave

Failles et malwares n’ont pas de cœur, même le jour de la Saint Valentin…

La division sécurité d’IBM s’est intéressée aux applications de rencontres et en particulier à leur vulnérabilité aux attaques des pirates informatiques. Son étude sur le sujet, qui a analysé 41 des applications de rencontres les plus connues, indique que 60 % de ces dernières sont soumises à des vulnérabilités de sévérité moyenne ou élevée, alors que ces applications ont accès à de nombreuses informations privées. 73 % d’entre elles ont accès aux informations de localisation GPS actuelles ou passées, 48 % aux informations de facturation enregistrées sur l’appareil d’un utilisateur et 34 % à l’appareil photo de l’utilisateur. Et quand on vous aura dit que 50 % des entreprises ont des employés qui utilisent ces applications de rencontres sur leur appareil professionnel, vous aurez compris que les données personnelles ne sont pas les seules concernées…

La flèche d’e-Cupidon empoisonnée

De son côté, l'éditeur Blue Coat tient à rappeler quelques dangers très courants sur les mails et sur les réseaux sociaux, qui seraient utilisés pour faire des rencontres par près de la moitié des utilisateurs de moins de 20 ans (source Competitive Intelligence Unit). Gare aux « liens invitant à télécharger des cartes postales, des photos romantiques, des conseils amoureux, des pilules miraculeuses, des rendez-vous virtuels ou encore des vidéos qui cachent en réalité un code malicieux », prévient-il.

Auteur : Juliette Paoli

Saint Valentin ou Saint Hack ?
Notez cet article

Laisser un commentaire

Intégrer une solution de communication unifiée

La communication remplace la simple téléphonie, avec intégration des e-mails, téléphone fixe et mobile, chat, visioconférence, social média, web…

Lire le livre-blanc

Sondage

Windows 10 et vous

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Google n'aura pas à payer 1,1 milliard d'euros d'impôts

    Le tribunal administratif de Paris a donné raison mercredi au géant américain Google qui contestait…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Fichiers dans le Cloud : 5 étapes pour les sécuriser

    5 éléments indispensables pour obtenir une sécurité totale des fichiers dans le Cloud, selon David…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Navigateurs Internet : Google Chrome écrase la concurrence

    Google Chrome tient le haut du pavé avec ses 51,6% de parts de marché mondiales.…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
elo_processus pointe_skyscraper