En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 14/03/2018
    IT Partners, le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT

    Le rendez-vous de la communauté des décideurs du channel IT français ouvrira ses portes les 14 et…

    en détail En détail...
  • 20/03/2018
    Mobility Meetings

    Lancement d’un nouveau salon Mobility Meetings, qui aura lieu à Cannes les 20, 21 et…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Migration d'un site informatif vers un site e-commerce pour une association
    < 2 000 €
    > En savoir plus
  • Référencement naturel (SEO) d'un site E-Commerce Prestashop
    < 1800 €
    > En savoir plus
  • Intégration d'un nouveau template sur un site Wordpress
    <500 €
    > En savoir plus
ITrust_SOC_leaderboard

Pokemon Go : ne jouez pas avec le malware DroidJack !

ITrust_SOC_pave

Le jeu sur mobile Pokemon Go fait beaucoup parler de lui parce qu’il fait un carton, en particulier aux Etats-Unis – jusqu’à créer des embouteillages sur les serveurs – mais aussi parce qu’un malware se sert de sa notoriété pour prendre le contrôle à distance des smarphones.

Le 11 juillet, l’éditeur de sécurité Proofpoint indiquait avoir découvert une application malicieuse se faisant passer pour l’application numéro 1 de l’iTunes store Pokemon Go, un jeu de réalité augmentée. Cette application malicieuse permet l’exécution d’un outil d’accès à distance malveillant appelé DroidJack. Il fait partie de la famille de malwares des AndroRats, en top liste des menaces les plus répandues.

Pokemon Go

Pokemon Go se joue sur iPhone ou smartphone Android

Le malware se cache donc dans de fausses versions de l’application Pokemon Go, qui n’est officiellement disponible en téléchargement qu’aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Comme Proofpoint, BitDefender met en garde les utilisateurs qui seraient tentés de contourner la restriction géographique de diffusion actuellement imposée par l’éditeur. Ce cheval de Troie, explique-t-il, « ouvre un backdoor et donne l’accès aux données des appareils mobiles infectés, permettant ainsi leur prise de contrôle à distance par les pirates ». Les pirates peuvent ainsi surveiller l’activité des appareils corrompus, passer des appels, envoyer des SMS, localiser l’appareil, utiliser l’appareil photo ou le microphone ou même accéder aux dossiers.

Check Point, dans une vidéo explicative, montre comment les hackers détournent l’application Pokemon GO pour en faire une application malveillante :

Le jeu de réalité augmentée Pokemon Go est rapidement devenu un grand succès, avec 7,5 millions de téléchargements aux Etats-Unis dès la première semaine de sa sortie en juillet 2016. Il n’est pas encore disponible en France, mais le sera dans les jours qui viennent.

Auteur : Juliette Paoli

Pokemon Go : ne jouez pas avec le malware DroidJack !
Notez cet article

Laisser un commentaire

Threat Intelligence Report

À travers sa plateforme de cyberveille mondiale, NTT Security analyse 40 % du trafic Internet dans le monde. Découvrez le dernier rapport du centre mondial de cyberveille (Global Threat Intelligence Center) sur l’état des menaces au troisième trimestre 2017

Lire le rapport

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Google traîné en justice par une association de consommateurs anglais

    Le géant américain Google faisait face jeudi 30 novembre à une plainte d'une association de…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • SD-WAN : Wan Cloud first et Wan edge à l'honneur en 2018 selon David Hughes, PDG de Silver Peak

    David Hughes, le fondateur et PDG de Silver Peak, livre sa vision pour 2018 du…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Disques durs d'occasion sur eBay : la moitié contiennent des informations personnelles et professionnelles critiques

    L'expérience est intéressante : une société spécialiste de la récupération de données a acheté 64…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

elo_processus pointe_skyscraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Préparation au règlement général sur la protection des données (RGPD)

    > Voir le livre
  • Adopter un Plan de Continuité d’Activité (PCA)

    > Voir le livre
Global K_Data scientist_skycraper