En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Comparateur de logiciels de gestion
Avec notre comparateur en ligne, trouvez en quelques clics la solution à votre besoin
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 23/01/2018
    FIC 2018

    Pour son 10ème anniversaire, le Forum International de la Cybersécurité (FIC) réunira l’ensemble des acteurs…

    en détail En détail...
  • 06/12/2017
    Paris Open Source Summit

    Paris Open Source Summit, premier événement européen libre et open source, est le fruit de…

    en détail En détail...
Appels d'offres en cours
  • Création d'un site de réservation dans l'événementiel
    < 2000 €
    > En savoir plus
  • Styliste/Modéliste pour la création de croquis de prêt-à-porter féminin
    A déterminer €
    > En savoir plus
  • Création d'un site e-commerce pour la vente d’accessoires tendances
    < 5 000 €
    > En savoir plus
Universign_simplifiez process couts_leaderboard

Modernisation numérique de l’État : ce n’est pas une réussite exemplaire pour la Cour des comptes

Global Knowledge_Docker_pavé

Le fonctionnement de l’administration française et la manière dont s’établit la relation avec les usagers évoluent, note la juridiction, qui estime néanmoins que l’organisation des services n’a pas été réformée en profondeur et que les gains de productivité restent en deçà de leur potentiel.

La Cour des comptes a rendu un rapport intitulé « Relations aux usagers et modernisation de l’État : vers une généralisation des services publics numériques ». Ce document pointe les efforts réalisés par les pouvoirs publics pour prendre le train du numérique mais aussi les lacunes qui freinent la modernisation des services. La Cour des comptes reconnaît en premier lieu que notre administration a réalisé en 2015 une performance honorable si on la considère du point de vue européen. La France a atteint la 13ème position pour un indice regroupant quatre critères (l’offre de services dématérialisés, le nombre d’utilisateurs, le recours aux formulaires pré-remplis et l’ouverture des données), soit une progression de quatre places par rapport à 2014, et une performance légèrement supérieure à la moyenne européenne, au-dessus de l’Allemagne ou du Royaume-Uni mais derrière l’Espagne, les Pays-Bas ou le Danemark.

Mais la Cour n’y voit pas une réussite exemplaire. Elle estime que les services publics numériques ne semblent pas jouer un rôle moteur dans la modernisation de l’État et de sa relation avec les usagers, lesquels ne font pas du numérique leur mode d’accès privilégié, même lorsque l’offre existe.

Diffuser une culture du numérique dans les administrations

Quant à l’administration, elle ne semble pas davantage avoir tiré toutes les leçons ni tous les bénéfices du développement des services en ligne. De manière globale, l’organisation des services n’a pas été profondément modifiée, les gains de productivité liés aux services publics numériques restant en deçà de leur potentiel. « Alors que la situation des finances publiques impose des trajectoires budgétaires tendues et des réductions d’effectifs, la capacité des réformes numériques à rendre ces contraintes soutenables n’est pas explicitement évaluée ni intégrée dans les moyens de gérer cette situation. Tenir compte de l’impact potentiel des services publics numériques sur l’organisation de l’administration, et notamment de ses réseaux territoriaux, analyser les nouveaux flux dématérialisés et tirer un meilleur parti de la grande quantité de données désormais disponibles pour l’administration supposent que toutes les démarches de modernisation – dématérialisation, simplification, économies budgétaires – soient articulées et coordonnées et qu’une véritable culture du numérique se diffuse au sein des administrations, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui : le développement des services publics numériques n’est pas encore utilisé comme un véritable levier de modernisation de l’État », précise le rapport .

Quinze préconisations de modernisation

La Cour estime toutefois que les conditions sont réunies pour faire des services publics numériques un levier de transformation de l’État, et du numérique le mode d’accès de droit commun aux démarches administratives. Son rapport formule en outre une quinzaine de recommandations allant de la réduction des inégalités des usagers touchés par la fracture numérique à la mise en place une plateforme unique permettant à chaque citoyen d’accéder à tous les services publics avec un seul identifiant, prendre ses rendez-vous en ligne, remplir et transmettre ses formulaires, suivre ses dossiers, procéder à des télépaiements. Mais pour la Cour, la réussite de cette modernisation suppose d’assurer convenablement l’accompagnement des usagers et d’accroître la confiance dans les services numériques par des mesures de sécurité suffisantes. Cela passe, selon elle, par la possibilité de mieux distinguer les sites publics des sites privés et par une campagne de sensibilisation des usagers, mais aussi par le respect des standards et normes en matière de sécurité des SI et la garantie des libertés publiques qui doit être prise en compte dès l’amont des projets et rendue plus transparente.

Le rapport de la Cour des comptes est ici.

 

Auteur : Frédéric Bergonzoli

Modernisation numérique de l’État : ce n’est pas une réussite exemplaire pour la Cour des comptes
Notez cet article

Laisser un commentaire

Réinventer les processus à l’heure de la transformation numérique

Comment mettre en place une approche BPM -Collaboration IT / métier efficace –Retour d’expériences. Webinaire : mardi 28 novembre de 11h00 à 11h45, avec CXP Group.

Infos et inscription

Sondage

Noël : quel cadeau High tech pour vous même ou vos proches? (3 choix possibles)

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • Juridique - Données personnelles ou non : vers un marché numérique unique ?

      Le 13 septembre 2017, la Commission européenne a adopté la proposition de règlement fixant…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Vidéo - Alain Bouillé, président du CESIN, n’imagine pas l’agilité sans tests continus

    Toute entreprise devra former sur le long terme ses développeurs et ses administrateurs, et surveiller…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Les services de sécurité managés en plein boom

    D’après le rapport Risk:Value de NTT Security, la pénurie de compétences et l’accès à des…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement

Guide de la cybersécurité 2017-2018

GlobalK_Azure _Skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Sauvegarde et Restauration Informatique pour les PME

    > Voir le livre
  • Communications unifiées : la mobilité et la collaboration au cœur des métiers

    > Voir le livre
GlobalK_Azure _Skycraper