En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter
Appels d'offres en cours
agenda
Agenda
Solutions IT
  • 07/07/2015
    4ème Congrès des DAF et des Directeurs Juridiques

    Rendez-vous incontournable des directeurs juridiques, administratifs et financiers, le Congrès des DAF et des Directeurs…

    en détail En détail...
  • 06/07/2015
    La Cloud Week Paris du 6 au 10 juillet 2015

    Faire de Paris et de l’Ile de France, les leaders du Cloud Computing en Europe…

    en détail En détail...
Superbanner

Microsoft France soupçonné de fraude fiscale

Selon le Canard Enchaîné d'aujourd'hui, Microsoft France serait soupçonné de fraude fiscale. D'après l'hebdomadaire satirique, Microsoft aurait facturé par le biais de sociétés étrangères à au moins un client français des services commerciaux accomplis en France par des employés et des cadres de filiales dépendant de Microsoft France, afin d'échapper à l'impôt sur les sociétés.

Microsoft France a été l'objet d'un contrôle fiscal le 28 juin 2012. Le Canard Enchaîné cite  l'ordonnance du juge des libertés du tribunal de Nanterre qui avait autorisé une perquisition dans les locaux de Microsoft France ce 28 juin : « Il peut être présumé que Microsoft Online Inc. développe, depuis 2008, une activité commerciale à destination de clients français, pour le marché français, en utilisant des moyens humains et matériels de la SAS Microsoft France, situé en France », mais « sans souscrire les déclarations fiscales correspondantes »

En ce qui concerne l'article du Canard Enchaîné, Microsoft France n'a pas fait de commentaire. En ce qui concerne la perquisition du 28 juin, pour Microsoft cette affaire  n'en est pas une : « C'est un contrôle de l'administration fiscale qui a lieu au siège. C'est banal, il n'y a rien d'extraordinaire », avait alors expliqué Marc Mossé, directeur des affaires juridiques de Microsoft France.

Auteur : Frédéric Mazué

10 arguments clés en faveur de la virtualisation du stockage DataCore

Capacité augmentée jusqu'à 4 fois, performances jusqu'à 10 fois et coûts de stockage réduits jusqu'à 75%

Lire le livre blanc Datacore
Nos derniers dossiers
Témoignages
Juridique
  • La loi sur le numérique prévue cet automne à l’Assemblée nationale

    Le rapport du Conseil national du numérique a été remis au Premier ministre Manuel Valls…

    > En savoir plus...
Paroles d'experts
Paroles
d'experts
  • Comprendre les attaques en environnement Scada

    L’attaque informatique menée en 2010 à l’aide du virus Stuxnet contre l’arsenal nucléaire iranien reste…

    > En savoir plus...
Etudes/Enquêtes
  • Chevaux de Troie : Dridex et ses petits amis ont la cote chez les pirates

    Une étude inédite décortique l’écosystème cybercriminel à l'origine de la récente augmentation du nombre de…

    > En savoir plus...
newsletter
Inscription Newsletter

Restez informé. L’abonnement à la newsletter est gratuit.

> Abonnement
gk-skycraper
Agenda
livres blancs
Les Livres
Blancs
  • Selon une enquête récente menée par la Harvard Business Review, 80% des dirigeants se déclarent…

    > Voir le livre
  • Adopter un Cloud privé as a service, ou « Datacenter extension », hébergé sur des infrastructures externes…

    > Voir le livre
GData_skyscrapper
x
Newsletter Solutions numériques

Restez informé. L’abonnement à
la newsletter est gratuit.

Inscrivez-vous